Un chien bête, en apparence, est souvent un chien mal éduqué mais ce n’est pas la seule raison. Nous allons voir dans quels cas il faut s’inquiéter et vous découvrirez pourquoi il ne faut jamais dire mon chien est bête.

En ce qui concerne le chien plus intelligent que les autres, tentons de percer la nuée opaque de préjugés qui entoure le sujet. Vous aurez l’opportunité d’avoir une approche plus juste et de traiter plus efficacement vos problèmes.

Le chien est un animal fascinant ! Il est capable d’apprendre une quantité phénoménale de comportements, que ce soit le fait d’aller se coucher quelque part ou de cligner des yeux sur demande. Lorsque l’on sous-estime ou, phénomène bien plus fréquent, lorsque l’on surestime cette intelligence (et le système émotionnel du chien), on commet irrémédiablement des erreurs. Le chien n’est biologiquement pas doté des mêmes capacités que l’homme. Le chien est un animal et dès lors qu’il n’est plus tout à fait considéré comme tel, il n’est plus traité avec justesse et les choses peuvent s’envenimer très vite.

Un chien ne peut pas être bête

Il n’y a pas de « retard mental » chez le chien. Il n’y a quasiment que des problèmes de comportement. Quand un maître s’inquiète et pense « mon chien est bête », il y a plusieurs raisons possibles. Voici les plus fréquentes :

  • un problème comportemental que seule l’éducation pourrait résoudre
  • un tempérament différent de ce qu’on aurait voulu
  • l’ennui ou le stress
  • une mauvaise socialisation

Dans les actes de votre chien, s’exprime aussi la part de développement des premiers mois de sa vie. Ainsi, s’il n’a jamais été mis en contact avec des stimuli variés, il peut tout à fait avoir peur d’une simple bouche à incendie. Son instinct s’éveille face à ce qu’il ne connait pas. Ensuite, pour lui apprendre à appréhender ce monde d’humain, entre en compte son environnement. L’apprentissage construit le cerveau du chien et lui donne toutes les capacités à gérer ses émotions et ses instincts. L’apprentissage joue un rôle prépondérant dans ce que vous voulez faire avec votre chien : ce que vous attendez de lui dépendra d’abord de vous et de votre aptitude à lui apprendre différentes choses, à stimuler son cerveau.

C’est à vous de développer son potentiel, ce que tout chien possède, mais que chacun développera différemment selon son développement primaire, son milieu de vie, son individualité.

 Voici d’autres raisons possibles de trouver un chien bête :

 

  • un problème d’ouïe, d’odorat ou de vue
  • un problème neurologique (c’est extrêmement rare)

Si votre chien est vraiment bizarre (ne réagit pas ou peu à votre voix, se cogne dans les murs etc.), il pourrait s’agir d’une déficience physique comme un problème de vue.

Même quand un comportement vous paraît incompréhensible, il y a toujours une explication, que votre chien aille se rouler dans la terre juste après un shampoing, qu’il aboie sur vos invités qui ne viennent pourtant pas pour la première fois, ou qu’il essaie de s’attraper la queue etc.

Les chiens ne fonctionnent pas avec la partie intellectuelle du cerveau comme les humains, mais avec la partie instinctuelle. Le chien n’agit pas pour nous embêter. Cela dépasse son mode de fonctionnement. Il obéit à ses instincts et à ses émotions.

Quand vous n’avez pas assez d’informations pour comprendre le chien, vous imaginez des choses et vous interprétez ses comportements. C’est en cela que vous risquez de surestimer les capacités de votre chien: en le comparant à l’homme.

Cela vous empêche de comprendre et d’agir.

Y a t-il des races de chiens plus intelligentes ?

 

intelligence canineLes biologistes et zoologues sont d’avis que non. Les amoureux du berger allemand ou du labrador vous diront sans doute que oui, avec de la passion dans les yeux ! Mais même les passionnés savent qu’il y a des races plus aptes que d’autres à faire certaines choses. Idem pour les bâtards.

C’est ce qui donne l’impression que certains chiens sont « réfractaires » à l’autorité. On ne choisit pas toujours la race qui serait idéale pour ce qu’on aimerait faire. Il y a des différences entre les races, qui poussent parfois à penser que certaines sont plus intelligentes et la difficulté à identifier les aptitudes chez les bâtards, pousse à penser qu’ils sont plus bêtes.

Les chiens croisés ne sont pas plus intelligents ni plus bêtes que les chiens de race. Les hommes ont sélectionné des aptitudes particulières sur chaque race de chien, en fonction de ce qu’ils désiraient voir en priorité. Certains chiens de chasse courent et aboient sur le gibier, d’autres restent immobiles et muets, d’autres sont des rapporteurs de gibier. Certains chiens sont plus aptes à monter à la garde, d’autres ont un flair plus développé, etc. Un chien jugé bête dans une famille parce qu’il aboie souvent, pour rien en apparence, sera jugé intelligent par une famille qui veut essentiellement un chien pour dissuader les intrus. L’aboiement indésirable d’un côté, sera une bénédiction de l’autre côté.

Il en va ainsi pour beaucoup de comportements pour lesquels on entend dire mon chien est bête.

Développements et potentiels

 

Certaines races de chiens sont plus tardives, tant dans leur construction physique que mentale. Il faudra y passer plus de temps. Elles ne sont pas moins intelligentes mais plus longues à se façonner. Ce qui compte, c’est aussi de respecter les spécificités de votre chien. On ne demandera pas la même chose à un chihuahua qu’à un Saint-Bernard, parce qu’ils sont différents dans la construction de leur corps et de leur tête, et dans leurs aptitudes physiques.

Adaptez aussi vos demandes à votre chien et pas seulement par rapport à sa race.

Cela vaut aussi pour les bâtards. Sur la base de patrons moteurs communs à tous les chiens, la sélection artificielle s’est organisée autour de certains d’entre eux en les exacerbant, en les tronquant pour obtenir un résultat précis. Nous obtenons donc des chiens de race avec des aptitudes particulières. Qui a prouvé que ces aptitudes n’étaient pas dans les chiens « multiraces » ? Peut-être ont-ils toutes les aptitudes réunies ou au moins quelques-unes ?

Le plus difficile avec les croisés, c’est de savoir quelles sont leurs aptitudes mais encore faut-il que leur environnement leur permette d’exprimer leur potentiel. On en revient donc toujours à l’individu et son milieu de vie : c’est en cela que s’exprime chez votre chien, des capacités géniales, tandis que d’autres vont rester en silence.

 

Des faux signes d’intelligence supérieure

 

chien rapporte journalUn chien qui va chercher le journal dépassant de la boîte aux lettres et vous ramène de la lecture jusqu’au fauteuil où vous êtes installé, n’est pas un chien particulièrement intelligent. C’est un chien éduqué à rapporter le journal depuis la boîte aux lettres jusqu’au fauteuil.

Ceux qui connaissent bien le perroquet, le cheval ou encore le dauphin, vous diront que l’intelligence du chien n’a rien d’exceptionnel dans le monde animal. Le chien est intelligent pour vivre avec l’homme. L’homme est la composante principale de son environnement et un animal intelligent est un animal qui s’adapte à son environnement.

Ne vous fiez pas aux « signes » d’intelligence du chien, qui distingueraient certains spécimens des autres. Ils dépendent majoritairement de l’éducation et de l’environnement du chien.

Le signe d’intelligence supérieure souvent évoqué, c’est le chien qui essaie de demander quelque chose.

Il se place devant vous, remue la queue et vous regarde intensément. Il peut aussi bouger sa tête, ses oreilles ou faire quelque chose que vous lui avez appris. Bref, quand le chien essaie de se faire comprendre pour obtenir ce qu’il veut, on dit que c’est un signe d’intelligence. Or, la grande majorité des chiens fait ce genre de choses, d’une façon ou d’une autre et plus le chien a appris des comportements (exemple : donner la patte) plus il va paraître « intelligent ».

Il y a aussi l’utilisation d’un mot dans des contextes différents mais le chien comprend quand même.

Par exemple, on dit au chien « pousse-toi » pour le faire descendre du canapé et pour qu’il se retire du passage. Mais ce sont des réflexes acquis par habitude et tous les chiens peuvent les acquérir.

C’est tout à fait différent de l’apprentissage de comportements. Ce n’est pas une méthode fiable et durable d’apprendre quoi que ce soit à un chien parce qu’il le fait quand ça l’arrange.

Et puis, il y a les mots qui indiquent que quelque chose va se produire et le comportement du chien indique qu’il a compris.

Vous dites par exemple « maman » quand votre femme rentre du travail et votre chien se précipite vers la porte d’entrée (mais votre femme n’est même pas encore partie du bureau… cruel !!). Ou vous dites « manger » et le chien va attendre à l’endroit où vous remplissez la gamelle d’habitude, parce que pendant plusieurs jours, vous avez dit « manger » juste avant de remplir la gamelle.

Tous les chiens ont la capacité d’apprendre ce type de signal. Ça s’appelle du conditionnement classique

Le conditionnement opérant vous permet de créer de nouveaux comportements : un comportement est bien plus fiable qu’un réflexe.

 

Pour conclure, votre chien sera super intelligent pour peu que vous vous intéressiez à lui et que vous développiez ses aptitudes dans le cadre d’un apprentissage ludique et respectueux. Le seul moyen de ne pas sous-estimer ni surestimer votre chien, est de vous informer ce qui va peu à peu faire taire votre imagination (mais sûrement pas votre amour, au contraire!!!).

Un grand merci à Vanessa pour son aide sur cet article.

Suivez OuafMag par e-mail : découvrez les nouveaux articles du blog et l'actu du site dans la newsletter.