La race du Bichon frisé vous évoque un chien délicat qui préfère passer ses journées à dormir, ce qui évite d’emmêler son poil nécessitant trois heures d’entretien par jour ? Euh… non ! C’est pas cette race-là 🙂

Ayant eu la chance de discuter avec Sabine de L’Enclos des Lys Blancs, élevage de Bichons frisés LOF, dans le but de pouvoir vous présenter le caractère du Bichon frisé et ses différents besoins, je vous propose de mieux connaître cette race de petit chien qui (en toute subjectivité…) est un su-per chien de compagnie !

L’entretien du Bichon frisé : rêve ou cauchemar ?

Un Bichon à poil frisé, nom complet de la race, est toujours de couleur blanche. On dit d’ailleurs « blanc pur ». Il n’y a pas d’autres couleurs admises par le standard de race. Le chiot naît avec une truffe rose qui devient vite noire. Le Bichon frisé a aussi, entre autres caractéristiques, des yeux tout noirs, une queue relevée et un peu recourbée et ce beau poil… ce poil fin, tout ondulé ou « tirebouchonné » comme dit son standard… et long : il peut atteindre 10 cm de longueur.

chiot bichon frisé

Ce poil vaut à la race d’avoir une réputation de chien parmi les plus exigeants en ce qui concerne l’entretien. Après ma conversation avec l’éleveuse, je me rends compte que pour quelqu’un qui a envie de prendre grand soin de son chien, il n’y a rien de bien méchant. Cela représente tout de même du « travail » et ce, très régulièrement.

Au naturel, c’est-à-dire sans coupe particulière, personnellement, j’adore le poil du Bichon frisé ! Mais si j’avais un Bichon frisé et que je conservais cet aspect, je devrais faire très attention qu’il ne se mouille pas. Sinon, j’aurais des nœuds à démêler : d’après notre éleveuse, l’eau est le « pire ennemi » du Bichon frisé !

Si j’avais un Bichon frisé…

  • Je devrais lui enlever ses cacas dans les yeux, quand il en a, comme pour n’importe quel chien. Mais c’est important de ne jamais tarder à le faire parce que sur un poil blanc, ça fait très sale. Je le ferais avec un petit coton (que l’éleveuse me conseille de ne pas mouiller).
  • Une fois par mois, je lui couperais les poils qui poussent sous les pattes. C’est sûr que ça doit être plus agréable pour le chien.
  • J’en profiterais pour dégager les parties génitales en coupant les poils, là aussi ; avec ses poils si longs, mon chien resterait plus propre.
  • En prévention du tartre, je lui brosserais les dents une ou deux fois par semaine. Bon, de toute façon, si j’adoptais un chiot aujourd’hui, peu importe sa race, je l’habituerais de suite au brossage des dents : c’est la meilleure prévention possible contre le tartre.
  • Et puis, une fois par mois, j’irais lui faire épiler les poils dans les oreilles. C’est souvent mieux de le faire faire par un toiletteur, même si certains sont suffisamment à l’aise pour le faire eux-mêmes.
  • Comme le poil du Bichon frisé pousse de 1 à 2 cm tous les mois, en plus d’un brossage tous les deux jours à peu près, si je gardais son aspect naturel à mon bichon, je devrais donc couper les poils de sa robe tous les mois.

Lui faut-il une coupe d’été pour avoir moins chaud ? Certains disent que ce n’est pas nécessaire mais c’est bien pour éviter que toutes sortes de choses ne viennent se coller dans ses poils, les saletés, les épillets, par exemple…

Un bichon, ça se bichonne

Ceci étant dit, ce look au naturel est plutôt rare.

coupe bichon frisé

« Un bichon, ça se bichonne », me dit l’éleveuse de Bichons frisés et je commence à comprendre que ce type de chien est un peu « fait pour » être entretenu.

D’une part, les poils longs du Bichon frisé, ça fait un peu « négligé » ; ça tirebouchonne « dans tous les sens ». D’autre part, c’est un poil blanc qui se salit assez vite, avec la pollution en ville ou bien quand le chien joue dans l’herbe, la forêt… Et si mon chien fait trempette dehors, mieux vaut qu’il ait une coupe. Bien que cela dépende de là où le chien sort, c’est bien aussi de laver son Bichon frisé une fois par mois avec un petit bain. En ayant les poils longs, au naturel, ce bain représente apparemment pas mal de travail, et il faut sécher le chien ensuite.

Les toiletteurs proposent plusieurs coupes donc c’est un chien qui peut avoir différents aspects ! Et « on peut aller chez le toiletteur tous les 2 ou 3 mois » me dit l’éleveuse.

« Au moins, c’est bien fait » me confiait aussi une abonnée de la newsletter de OuafMag, qui, malgré son expérience, a toujours des coupes « pas terribles » quand elle essaie d’égaliser aux ciseaux elle-même. « Le look naturel, j’en suis revenue », me disait-elle dans son dernier e-mail.

Sabine, l’éleveuse de Bichons frisés, me rappelle que chez le toiletteur, j’en profite aussi pour lui faire couper les griffes (si mon chien marche suffisamment sur des surfaces qui liment, comme les trottoirs de la ville, ce n’est pas forcément nécessaire).

Oui, clairement, c’est un chien qui s’entretient 🙂 et il faut penser à prévoir un petit budget toilettage canin. C’est vraiment variable mais comme point de repère (approximatif) on peut donner l’exemple de 300 € par an en y allant tous les 2/3 mois.

Habituer son chiot à l’entretien

Une chose est sûre : que j’essaie des coupes pour mon Bichon frisé ou que je tente le look « nature » et coupe moi-même aux ciseaux, il est impératif que je l’habitue tout petit à se laisser manipuler. « Les gens le savent, en général » me dit Sabine de l’Enclos des Lys Blancs.

chiot de race bichon frisé

Comme j’ai déjà eu des appels à l’aide pour des chiens auxquels il faudrait faire porter une muselière tellement ils détestent l’entretien, je préfère le préciser. C’est d’une importance capitale quand on a ce type de chien que d’habituer son chiot dès qu’il arrive à la maison. Même si on n’a pas besoin de faire une coupe tant que le poil d’adulte n’est pas apparu.

Le Bichon frisé devient adulte vers l’âge de 8 mois. Certains se font « prendre au piège » : ils n’habituent pas leur chiot à trouver toutes ces manipulations et objets d’entretien comme « normaux ». Et là, oui… l’entretien est un cauchemar. On peut commencer par donner une friandise à son chiot en tenant simplement une paire de ciseaux dans la main, lui en donner une autre en lui touchant une oreille, une patte… bref, lui montrer que tout ça, c’est sympa !

En revanche, le Bichon frisé est un chien qui ne perd pas ses poils.

Une (fausse) image de chien calme et tranquille

Le Bichon frisé est une race dont on attend qu’il s’attache vite et fort…

C’est le cas.

Mais contrairement aux apparences, il n’a rien d’un poupon. Et Sabine l’éleveuse ne me décrit pas « un chien calme ». Non, il s’agit plutôt d’une race dynamique, qui aime bouger, courir, s’amuser… C’est un chien actif qui a beaucoup d’entrain. Il n’est pas fragile, ne craint pas particulièrement le froid ou la chaleur et, s’il a un jardin, soyez certain qu’un Bichon frisé va s’en donner à cœur joie dehors !

bichon frisé

Il y a des lignées de chiens plus « cools » que d’autres, m’explique l’éleveuse mais, globalement, le Bichon frisé est un chien curieux, et même un petit peu audacieux. L’éleveuse que je questionne sur le sujet me confirme que la marche sans laisse est souvent déconseillée. Certains parviennent très bien à l’apprendre à leur Bichon frisé ; ça dépend des environnements fréquentés, entre autres choses. Toutefois, c’est potentiellement un chien qui peut « se sauver et avoir du mal à revenir ».

Réputé facétieux, enjoué, guilleret et à juste titre, le Bichon frisé est plus un chien « confiant » que « timide ». Si votre Bichon frisé est sociable et psychiquement équilibré, c’est un chien qui n’est pas du tout dans la réserve. Notre éleveuse, qui a pas mal d’années d’expérience, est d’accord pour dire que les Bichons frisés sont des chiens expansifs.

Pour notre éleveuse, les mâles seraient peut-être un peu plus cools que les femelles. Elle observe qu’ils font « un peu moins de dégradations » et semblent plus en demande de proximité physique. C’est une observation intéressante mais n’en faisons pas une généralité ; avoir un chien « sage et câlin » dépend de tant de paramètres !

Quelle activité physique pour un Bichon frisé ?

On dit que c’est un chien fait pour vivre en intérieur. Ce n’est pas vrai.

Il est plus exact de dire que le Bichon frisé possède une grande capacité d’adaptation à divers styles de vie. Donc oui, c’est une race de chien qui peut s’adapter facilement à un appartement ou une maison sans jardin, mais il est tout à fait apte à passer beaucoup de temps dehors si vous passez beaucoup de temps dehors. Notre éleveuse connaît d’ailleurs des propriétaires de Bichons frisés qui bougent beaucoup ou qui voyagent souvent, et leurs chiens parfaitement heureux suivent le rythme !

Une heure de promenade par jour, en faisant par exemple 20 minutes matin, après-midi et soir, est un rythme de sorties tout à fait convenable. Si vous aimez marcher plus longtemps, un Bichon frisé peut s’adapter. Ce n’est pas un chien athlétique et super sportif, d’accord… mais il aime bouger plus qu’on ne le croit généralement.

bichon frisé

Le Bichon frisé attire assez fréquemment les seniors. Il me semble important de préciser, même si c’est très délicat, qu’il faut bien réfléchir à partir d’un certain âge. On conseille généralement aux personnes âgées qui veulent un chien de se tourner vers des chiens de compagnie mais ces chiens ont des longévités record.

Le Bichon frisé vit souvent 15 ans, voire un peu plus.

Education et caractère du Bichon frisé

La race a pour ancêtre une race de chien d’eau, un chien de chasse, le même ancêtre que le Caniche. Son histoire n’est pas très bien connue ; toujours est-il qu’à la Renaissance, il était ultra-populaire à la cour du roi. Des rois ! En France, en Angleterre, en Espagne… Sa popularité décline vers la fin du 19e siècle mais, à cette époque, il était utilisé pour les spectacles de rue ou les cirques.

Donc avant d’avoir son standard de race (dans les années 1930), ce chien était bien connu pour être apte à apprendre beaucoup de choses très vite.

L’éducation du Bichon frisé, ce n’est pas du « tout cuit » ; ça ne l’est avec aucun chien mais oui, c’est une race très « éducable ». On peut dire « docile ». On peut dire ce qu’on veut 🙂 c’est un régal d’éduquer ce chien !si vous optez pour la motivation au lieu de la punition et si vous avez beaucoup de patience (il en faut avec tous les chiens).

On peut aller loin dans les apprentissages ; ce sont des chiens qui vous accordent volontiers leur attention. C’est une race qui n’a aucune caractéristique exacerbée pour accomplir telle ou telle tâche spécifique… pas de grosses pulsions ou un flair hors-norme… Il y a du travail pour prévenir les comportements gênants (c’est mieux de prévenir que de s’y prendre une fois qu’ils sont apparus… !) mais il n’y a pas de difficulté particulière à redouter.

Une condition, toutefois, pour réussir à avoir un brave Bichon frisé sociable et bien dans sa peau, hormis l’activité physique indispensable : l’occuper. Il a absolument besoin d’être suffisamment stimulé, diverti au quotidien. Etre en interaction avec son ou ses humains est déjà extrêmement appréciable pour ce chien. Ce n’est pas un chien fait pour rester seul trop longtemps. On peut dire ça de toutes les races de chiens !

Mais précisons-le et, pour l’éleveuse que j’interroge, c’est très important : ce sont des chiens faits pour passer beaucoup de temps avec les humains.

Globalement, le Bichon frisé n’est pas un grand « aboyeur ». On peut dire que la race utilise peu sa voix (ce sont rarement des chiens qui vocalisent beaucoup). Sabine l’éleveuse me le confirme, en précisant que… dans un environnement chargé de bruits, « oui, les bichons aboient ! ». Bien sûr, cela dépend beaucoup de l’environnement.

Enfin, s’il est vrai que certains sont peu gourmands, en général le Bichon frisé n’est pas un chien « difficile avec la nourriture ».

Pas ou peu d’effet de mode

Le Bichon frisé n’est pas un chien « à la mode » et ne fait pas l’objet d’abus morphologiques ou de productions massives au risque de multiplier les sujets de mauvaise qualité, comme ils disent dans le monde agricole – c’est-à-dire des animaux en mauvais état qui développent des problèmes de santé ; c’est le cas de diverses races très populaires.

chien bichon frisé

A mes yeux, c’est un chien assez harmonieux – j’entends par là pas de « face plate », pas de prognathisme, ni les yeux proéminents ou les pattes très très courtes… Il n’y a pas grand-chose à « exagérer ». Sauf la taille, peut-être. Le standard attend des chiens adultes de moins de 30 cm au garrot. Avec 30 cm au garrot, le Bichon frisé adulte pèse 7 kg.

Ça fait vraiment des petits chiens ! À mon humble avis, ce n’est pas la peine de chercher un « bichon nain », « bichon miniature » ou « bichon toy »…

Ces termes nain, toy… ce sont des termes commerciaux qui attirent les gens en recherche de très petits chiens. Certains chiots de certaines portées sont plus petits. Pourquoi pas, tant que la santé et le bien-être du chien n’est pas remis en question. Notre éleveuse précise que c’est surtout une question de proportions, le rapport poids/taille.

Pour conclure…

Si l’entretien ou le fait d’aller dans un salon de toilettage ne vous pose aucun problème, le Bichon frisé est un excellent chien de compagnie. Non seulement pour l’environnement extrêmement contraignant qu’est la ville, mais aussi pour une toute première expérience du chien : il est très adaptable (et là, c’est en toute objectivité !).

Bien dans leur peau et équilibrés, ce sont des chiens très enjoués, très affectueux et très réceptifs. Le fait d’être avec vous est ce qui les passionne le plus dans la vie. Si vous respectez ses besoins, ses besoins de chien (activité physique, occupation, équilibre émotionnel…), c’est très facile de créer une grande complicité avec un Bichon frisé !!

Un grand à merci à Sabine, de L’Enclos des Lys Blancs, petit élevage familial de Bichons frisés LOF en Aquitaine, d’avoir partagé sa passion ! 

Merci de respecter le fait que cet article et les photos ne sont pas libres de droits.

Suivez OuafMag par e-mail : découvrez les nouveaux articles du blog et l'actu du site dans la newsletter.