Prendre un deuxième chien : 5 questions à se poser

Votre chien a apporté beaucoup de joie dans votre vie et vous vous demandez comment vous avez fait pour vivre sans chien (oh, c’est faisable mais c’est tellement moins intéressant). Maintenant, une pensée vous obsède : en avoir un deuxième !

Vous vous abreuvez d’images de votre race de chien préférée ou alors, peut-être que vous luttez contre cette idée, comme beaucoup de gens à qui l’on a dit : « ce n’est pas raisonnable ».

Qu’est-ce qui est raisonnable et qu’est ce qui ne l’est pas ? Pas simple ! Voici 5 questions qui peuvent vous aider à mener votre réflexion avant de prendre un deuxième chien.

1-Mon chien veut-il un deuxième chien ?

Première question à se poser et peut-être bien la plus importante ! Il est très fréquent d’avoir envie d’un deuxième chien pour tenir compagnie au premier. Mais nos chiens en ont-ils vraiment besoin ?

D’abord, quand votre chien s’ennuie, un deuxième chien ne l’aide pas à moins s’ennuyer : il est plus probable que le deuxième s’ennuie également. Il n’y a pas mieux que votre présence et votre temps pour éviter l’ennui. Les chiens ne passeront pas leurs journées à se divertir l’un l’autre. En réalité, ce sera plutôt… un chien de plus pour vous à divertir !!

Ensuite, certains chiens ne s’entendent pas tellement avec les autres et sont parfaitement heureux comme ils sont. Un chien peut voir sa vie s’illuminer par l’arrivée d’un « petit frère » ou d’une « petite sœur ». Mais cela dépend de chaque chien. Croire que tous les chiens devraient être des supers copains est une idée reçue.

Certes, il n’est pas du tout raisonnable de prendre un deuxième chien tant qu’on n’a pas amélioré le comportement de son chien agressif envers les autres chiens. Mais ce n’est pas si simple. Votre chien s’entend peut être très bien avec ses congénères et pourtant l’arrivée d’un deuxième chien à la maison pourrait bousculer son équilibre. En effet, un chien équilibré peut parfois développer des comportements différents, en vivant avec un chien anxieux ou un chien peureux par exemple, ou encore juste moins sociable que lui.

2-N’y a t-il pas trop de différence ?

Cette question passe à la trappe trop souvent. Différence de quoi ?

  • d’âge
  • de taille
  • de besoins

Age. Quand des chiens du même foyer n’ont pas une trop grande différence d’âge, vous pouvez les faire participer ensemble à de nombreuses activités. Quand il y a un vieux chien et un chiot, par exemple, c’est plus compliqué à gérer surtout pour les sorties. Ce n’est pas conseillé également pour laisser le vieux chien terminer son petit chemin tranquillement sans être embêté par un jeune « foufou ». De plus, dans ce cas de figure, les deux chiens vont l’un et l’autre demander beaucoup d’attention.

Taille. Une grande différence de taille n’aide pas à faciliter les relations entre chiens de même foyer. En effet, l’un des meilleurs moyens d’améliorer ces relations passe par le jeu et il est dangereux de laisser jouer un bouvier bernois avec un chihuahua, pour prendre un exemple un peu fort de café. Il y a des différences moins flagrantes qui compliquent le travail pour instaurer de bonnes relations et qui compliquent aussi la vie quotidienne.

Besoins. Les besoins des chiens devraient à peu près correspondre pour que la vie soit plus facile. Par exemple, il n’est pas simple d’avoir un chien de compagnie qui a des besoins d’exercice « modérés » et de prendre un deuxième chien qui lui est un chien sportif. Cela ne colle pas pour les sorties ensemble et l’organisation peut devenir plus complexe.

vivre en paix avec plusieurs chiens

Vous préparez l’adoption ou l’acquisition d’un nouveau chien ? Soyez au top de vos capacités éducatives grâce à mon livre Vivre en paix avec plusieurs chiens !

Vous avez des problèmes de mésentente entre vos chiens ? Mon livre peut vous aider à mettre en place de multiples solutions très efficaces pour rétablir la paix.

Voir le livre

3-Aurai-je le temps de m’en occuper ?

15971414_sSi vous avez des soucis de comportement divers et variés, n’espérez pas qu’un miracle se produise avec votre deuxième chien. En fait le plus souvent, le deuxième chien « suit » le premier, et non l’inverse.

Ceci ne signifie pas que votre chien va se charger de l’éducation du nouveau venu. Comprenez que lorsque des problèmes n’ont pas été réglés, on n’est généralement pas capable de les régler non plus avec un deuxième chien d’autant plus que sa présence ne fait qu’aggraver la situation.

Quand des chiens s’entendent bien alors que l’un d’eux est arrivé plus tard, c’est surtout grâce au propriétaire, à ses choix, à sa vigilance, à la relation de confiance qu’il établit avec chacun des chiens séparément et au temps qu’il y consacre sans s’énerver. Il y a des individus plus compatibles mais même eux doivent apprendre à bien vivre ensemble. Et vous savez que les chiens n’apprennent pas bien tout seuls. Même pour être polis les uns avec les autres, ils ont besoin de nous.

Vos chiens auront besoin de vous et de votre temps pour devenir copains.

En plus, il faut (idéalement) prendre le temps de :

  • passer du temps avec chaque chien tout seul
  • s’occuper de l’éducation du deuxième chien sans la présence du premier

Par exemple quand vous avez deux chiens, il vaut mieux apprendre la marche en laisse au deuxième tout seul. C’est bien plus facile. Cela signifie que vous devez multiplier par 2 le nombre de sorties chaque jour (si vous voulez faire un bon apprentissage et pas un truc brouillon).

Le temps-libre à prévoir est plus important si on veut que tout se passe bien et que l’apprentissage soit fait correctement.

Vous aviez mûrement réfléchi pour votre premier chien : il vaut mieux doublement réfléchir pour le deuxième. Non seulement cela demande plus de disponibilités mais en plus, vos frais habituels seront multipliés par deux. En règle général, moins ils partagent leurs affaires et mieux c’est. Cela veut dire qu’il faut tout acheter en double. Une chose est sûre : il n’est pas raisonnable de prendre un deuxième chien quand on manque de temps et qu’on est déjà limite avec son budget.

4-Quel chien pour mon chien ?

Si vous voulez prendre un deuxième chien, vous pouvez essayer de repérer avec quels chiens votre chien s’entend le mieux. S’il s’entend globalement bien avec les chiens, vous pouvez aussi mener cette réflexion. Par exemple : a-t-il une préférence pour les chiens de même taille que lui ou plus petits ? Si vous tenez compte de vos observations, même si elles ne vont pas dans le sens qui vous arrange le plus parce que vos préférences sont différentes de celles de votre chien, vous pourriez favoriser la cohabitation.

Vous pourriez, seulement. Il y a des chiens qui adorent certaines races, souvent parce qu’ils ont déjà des copains ou qu’ils croisent tous les jours les mêmes chiens mais cela ne signifie pas qu’ils s’entendront à merveille avec n’importe quel chien de cette race ou qui y ressemble. Mais il y a des situations où cela aide beaucoup à partir sur de bonnes bases.

Egalement, certains chiens préfèrent les chiens adultes et ne réagissent jamais bien avec les chiots. Dans ce cas, il vaut mieux envisager d’adopter un chien adulte.

Enfin, prendre un deuxième chien de la même race ne garantit pas que les chiens vont s’entendre d’office.

5-Puis-je organiser une rencontre ?

Ce serait vraiment souhaitable pour choisir votre deuxième chien. Si quelques minutes ne déterminent pas des années de vie commune qui commenceront par une bonne éducation, elles peuvent tout de même vous aiguiller et vous faire changer d’avis si cela paraît plus raisonnable.

L’idéal est un terrain neutre, ni chez le premier, ni chez le deuxième chien. Si vous adoptez en refuge, il vaut mieux attendre l’heure de la promenade des chiens pour rester à l’extérieur et ainsi votre chien ne sera pas (éventuellement) perturbé par des centaines de chiens qui aboient en chœur autour de lui. Il faudrait pouvoir enlever les laisses car les chiens entravés ne se comportent pas pareil une fois qu’ils sont libres de leurs mouvements.

Cliquez ici pour apprendre à vivre en paix avec plusieurs chiens !
vivre en paix avec plusieurs chiens

Récapitulatif :

  1. Si l’idée de prendre un deuxième chien hante votre esprit jours et nuits, demandez-vous avant tout si votre chien est vraiment fait pour vivre avec un congénère
  2. Évitez de prendre un deuxième chien trop différent du premier en termes d’âge, de taille et de besoins (surtout d’activité physique)
  3. Réfléchissez bien au budget mais aussi au temps nécessaire pour éduquer deux chiens
  4. Éventuellement observez quels sont les chiens que votre chien apprécie en général surtout s’il n’est pas extrêmement sociable mais rappelez-vous que ce n’est pas « une garantie »
  5. Organisez une ou plusieurs rencontres avec le potentiel deuxième chien dans de bonnes conditions avant de vous décider

Cela peut très bien se passer si vous prenez le temps de la réflexion et que vous savez ce que vous faites !

Suivez OuafMag par e-mail : découvrez les nouveaux articles du blog et l'actu du site dans la newsletter.

2018-12-04T07:49:09+00:00