Le crate training est une technique d’éducation canine qui consiste à apprendre à son chien à apprécier d’être dans sa cage que l’on place à l’intérieur de la maison. Cela se développe surtout dans les années 1970/80- même si cela se pratique depuis plus longtemps – en tant que technique d’éducation.

Aujourd’hui, la méthode qui consiste à apprendre à son chien à apprécier d’être enfermé en cage, fait le tour du monde comme une nouvelle mode. Mais il ne s’agit pas du tout d’une nouvelle idée, qui serait née de récentes avancées en matière de comportement canin.

C’est, au contraire, une technique vieillotte, basée sur des théories sans fondement scientifique.

La question à propos d’enfermer son chien dans une cage, ce n’est pas de savoir si c’est cruel ou pas. La vraie question est : est-ce que vous voulez résoudre vos problèmes sur le fond ou sur la forme ?

Car c’est bien là qu’est la différence entre les méthodes vieilles comme Mathusalem et les méthodes modernes d’éducation du chien. Et peu importe qu’on utilise le renforcement positif pour apprendre au chien à apprécier sa cage. Utiliser une cage pour l’éducation d’un chien, quand bien même c’est un endroit confortable et sympa que l’on ne ferme que quelques heures par jour, c’est  utiliser un accessoire de coercition.

Le sentiment de sécurité d’un chien ne dépend pas de la superficie de l’espace. Il dépend du travail que vous faites avec lui. Les spécialistes de la cage en tant qu’outil éducatif, font référence aux instincts du loup, un animal qui apprécie d’avoir sa tanière. Or, nous vivions encore vêtus de peaux de bêtes que le chien n’avait déjà plus rien à voir avec le loup.

L’argument principal des adeptes de cette méthode, c’est que le chien apprécie d’avoir son endroit à lui, un endroit où il se sent en sécurité parce que c’est un espace restreint et qu’on en a fait un endroit agréable.

Ce à quoi Warren Eckstein* rétorque que cela implique que le chien ne se sent pas assez en sécurité chez lui. S’il faut une cage, fermée ou pas, pour que le chien se sente en sécurité ou « plus en sécurité » et ne manifeste pas de comportements tels que la destruction ou l’aboiement intempestif, c’est qu’il y a quelque part, une défaillance dans l’éducation. Oh non, ce n’est pas toujours facile, mais pourquoi choisir d’avoir un chien pour animal domestique et le laisser une partie du temps dans une cage ? Car nous parlons de l’animal le plus apte à apprendre à vivre à nos côtés.

La technique de la cage dans l’éducation du chien a du succès aujourd’hui parce que pour éduquer un chien, il faut beaucoup de temps et de patience et ce n’est pas ce qu’il y a de plus populaire de nos jours. Nous vivons dans une société qui veut tout et tout de suite.

Éduquer un chien ce n’est pas assis-couché-debout ou va dans ta cage. C’est aussi revoir ses priorités pour passer du temps avec lui, créer un lien de confiance et trouver l’équilibre entre ses besoins et nos impératifs.  C’est tenter d’obtenir ce que l’on veut sans avoir recours à la force. La force inclut tirer, pousser et enfermer.

Eckstein et tant d’autres, éduquent des chiens depuis 15, 20, 30 ans et n’ont jamais utilisé de cage. Des millions de personnes ont des chiens et n’y connaissent pas grand-chose  au comportement canin, et elles ont pourtant de braves chiens, bien dans leur tête, sans utiliser de cage.

  • Evidemment c’est bien d’habituer son chien à une cage de transport en cas de besoin.
  • Evidemment la cage peut dépanner pour certains apprentissages.
  • Ce qui est dommage, c’est de laisser son chien dans une cage en l’utilisant comme un panier.

Il y a tant de choses plus enrichissantes à faire, pour le chien et pour l’humain.

Warren Eckstein est un célèbre spécialiste des animaux.

Article mis à jour le 30/12/2015.

[mailpoet_form id= »20″]