Cette question intéresse la science et la psychologie.

Comment scientifiques et psychologues expliquent-ils cet amour si fort que nous pouvons ressentir pour des animaux ?

Un amour souvent incompréhensible pour ceux qui n’ont pas de chien.

Les principales raisons généralement avancées ne manquent pas d’intérêt. Mais il reste un mystère que la science ne peut pas résoudre…

La recherche de contact

La recherche de la proximité physique est souvent avancée comme un signe que le chien n’a pas seulement besoin de nous pour manger, qu’il a besoin d’amour et qu’il est capable d’aimer. Après avoir mangé et satisfait tous leurs besoins vitaux, les chiens sont nombreux à venir chercher leur dose d’affection auprès de leurs humains.

On sait que dans ces cas-là, le chien et l’homme produisent la même hormone, l’ocytocine, appelée « hormone de l’amour ».

La recherche de contact de la part du chien, contact physique mais aussi visuel (même si c’est l’heure de manger ou de sortir !) provoque chez l’espèce humaine le sentiment d’être aimé.

Le chien n’est pas le seul à rechercher le contact physique avec les humains mais ses expressions jouent un rôle important dans l’attachement qui peut se créer.

Les expressions

Proches des expressions humaines, les expressions du chien et notamment celles de la face, font naître chez l’humain, un sentiment de proximité même quand les expressions ne veulent pas dire la même chose chez les deux espèces.

En plus, les chiens lisent les expressions de nos visages et remuent la queue quand on rit.

Les spécialistes disent que le chien a évolué pour s’adapter de plus en plus à l’homme, et c’est pour cela qu’il détecte si bien nos humeurs.

Le gros bébé

Les attitudes enfantines nous rendent protecteurs : c’est un phénomène naturel pour la préservation de la race humaine. Or, quand on vit avec un chien, il y a de nombreuses occasions de s’attendrir face à des comportements qui rappellent le petit de l’homme.

D’ailleurs, le chien n’a parfois rien à faire de spécial pour nous rendre complètement gaga ! Cela se produit plus chez certaines races que d’autres qui ont des caractéristiques physiques de gros bébés nettement plus marquées ou alors à cause de leur petite taille – et aussi selon l’éducation du chien, car il peut être encouragé à reproduire certains comportements parce que… c’est « trop mignon ».

Des émotions claires

Le chien ressent des émotions et la façon dont il les manifeste serait en bonne partie à l’origine des sentiments très forts que l’on peut avoir pour son chien. C’est plus clair que chez d’autres mammifères (comme celui qui fait miaou), avec lesquels il faut parfois être sacrément perspicace pour savoir s’ils sont contents ou pas contents, heureux ou malheureux.

En plus, le chien fait ressentir à l’homme, au quotidien, des émotions et des sentiments valorisants.

Le bien-être physique

Il a été démontré que les animaux, dont le chien, procurent un bien-être physique en faisant, par exemple, baisser la tension quand on les caresse et produire de la dopamine et de la sérotonine, hormones du plaisir. Comme il y a beaucoup d’interactions avec un chien, les moments d’affection, le jeu, l’éducation etc., il a de nombreuses occasions dans la vie de tous les jours de nous procurer du bien-être !

L’amour sans condition

Le chien aime sans condition. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous aimons tant le chien. Il est attaché à nous peu importe ce que nous faisons. Il offre un bonheur simple en permanence ; il reste attaché envers et contre tout.

C’est vrai qu’il n’a pas d’autre choix que de compter sur nous, qu’il ne peut pas émettre de jugements et qu’il est façonné depuis des siècles justement pour être attaché à nous.

Mais qu’importe.

L’étude des hormones, les tests, les IRM ou les travaux des psychologues, ne pourront pas complètement élucider le lien qui se crée entre un humain et son chien. Un individu et un spécimen, tous les deux uniques, écrivent une histoire qui n’appartient qu’à eux.

Autrement dit, vous aimez votre chien parce que c’est lui et parce que c’est vous et ça, ça ne s’explique pas !!

Autre explication possible sur futura-sciences : le chien est très sensible à la voix humaine.

[mailpoet_form id= »20″]