Votre chien grogne, sur vous ou sur quelqu’un d’autre. Oui, c’est moche mais le dernier grrr en date sera peut-être l’ultime grognement que vous entendrez. Il y a en effet des solutions pour s’occuper efficacement d’un chien qui grogne.

On vous a dit que vous ne savez pas montrer qui est le chef ou que vous êtes trop gentil(le) et qu’il ne faut pas vous laisser « dominer » ? Oubliez tout ça. 

Découvrez ce qui fonctionne vraiment pour ne plus avoir un chien qui grogne.

Le problème se règle sur le fond, pas sur la forme !

Le chien grogne pour envoyer un message. Il « dit » que quelque chose ne va pas. Ce message est à prendre au sérieux. Grogner dans un contexte où il n’y a pas lieu de grogner est un signal d’agression qui peut rendre un chien dangereux. Le chien ne devient jamais agressif du jour au lendemain. Il y a d’abord des sortes de signes annonciateurs. Si vous ne faites rien ou si vous essayez de réprimer le grognement, grogner n’est qu’une étape vers quelque chose de pire.

Alors que faire ? Dire non ? Surtout pas !

Dire non ou tais-toi ou menacer physiquement votre chien, c’est en fait essayer de supprimer le message.

Vous atténuez ou supprimez le comportement désagréable mais vous ne réglez pas la cause du comportement. En cela, vous encouragez votre chien à se faire comprendre d’une autre façon. Votre chien, menacé s’il grogne, trouvera un autre moyen de « dire » que quelque chose ne va pas et peut passer à l’étape supérieure : envoyer un message encore plus clair pour se faire comprendre. Cela peut prendre des années, des mois ou quelques semaines. Souvent, le chien qui ne peut plus grogner « essaie » de mordre. C’est volontaire : ceci est encore une étape possible avant de mordre. Vraiment les chiens font tout (l’immense majorité) pour ne pas avoir à mordre.

Que signifie le message ? Le chien veut qu’on s’éloigne de lui. Il a compris que grogner fait s’éloigner ce qui le menace ou ce qui menace ce qui lui appartient. C’est un gros inconvénient avec un chien agressif : grogner lui permet d’obtenir ce qu’il souhaite et c’est pour cela qu’il recommence. C’est pourquoi il n’y a pas 36 solutions : 

  • on ne peut pas le forcer à ne plus grogner : trop dangereux, pour les raisons décrites plus haut
  • on ne peut pas s’imposer pour qu’il voit que grogner ne marche pas : trop dangereux bien sûr
  • on peut lui apprendre qu’il n’y a pas de raison de grogner

Comment est-ce possible ?

Je vais vous montrer un exemple.

éduquer son chien

Ce type de technique n’est pas sans risque avec un chien qui grogne. Cela s’applique en parallèle à d’autres mesures pour modifier durablement le comportement de son chien. Cela ne suffit pas à rendre inoffensif un chien agressif dans différents contextes.

Si vous avez besoin d’y voir plus clair, mon livre La Méthode Bon Chien traite longuement du sujet, en parallèle à d’autres thèmes qu’il faut connaître avant d’entreprendre quoi que ce soit par soi-même.

Vous pourrez d’ailleurs commencer par évaluer, en toute connaissance de cause, si vous pouvez entreprendre vous-même quelque chose.

Voir La Méthode Bon Chien

Mon chien grogne quand je m’approche de sa gamelle

  1. Posez la gamelle vide par terre
  2. Ne dites rien
  3. Lancez des petites choses succulentes dans la gamelle en restant à plusieurs mètres
  4. Recommencez le lendemain en vous rapprochant
  5. Recommencez jusqu’à pouvoir le faire en étant tout près
  6. Quand votre chien a associé votre présence près de la gamelle à quelque chose de très agréable (il est content et plus du tout stressé ce qui peut prendre plusieurs jours ou semaines) mettez la nourriture dans la gamelle
  7. Posez la gamelle
  8. Ne dites rien
  9. Lancez des petites choses succulentes dans la gamelle en restant à la même distance que quand vous aviez commencé avec la gamelle vide. Il faut que ce soit nettement meilleur que le Frolic ou le Pedigree.
  10. Recommencez le lendemain : pouvez-vous approcher de quelques centimètres supplémentaires ? Si c’est non : refaites comme la veille et recommencez jusqu’à ce que vous puissiez réduire un peu la distance
  11. Restez focalisé(e) sur les signes de progrès : l’objectif est que votre chien arrête de grogner mais pour commencer, il pourrait relever la tête car il attend que vous lanciez quelque chose, ce qui est bon signe ou, à l’inverse, ne plus lever la tête s’il en avait l’habitude à chaque fois que vous faites un mouvement.
  12. Votre chien finit par « penser » que ça vaut vraiment le coup de vous laisser approcher : cela se fait très progressivement.
  13. Vous pouvez vous arrêter quand il est possible de rester à côté de votre chien qui mange. C’est un but plus que raisonnable quand on applique ce genre de technique soi-même.
  14. Une fois le but atteint, vous devez le refaire régulièrement en lançant :
  • des morceaux de plus en plus petits
  • de moins en moins de morceaux
  • des friandises de moins en moins succulentes

Suivez OuafMag par e-mail : découvrez les nouveaux articles du blog et l'actu du site dans la newsletter.