Un petit boîtier appelé clicker peut beaucoup vous aider à éduquer votre chien ! Cet accessoire fonctionne si vous connaissez les préceptes de la méthode qui va avec :  le clicker training. Cela paraît souvent bizarre au début mais ce n’est pas compliqué.

Découvrez exactement comment ça fonctionne.

Qu’est-ce que c’est ?

Le clicker training est une méthode d’éducation du chien et de nombreux autres animaux qui demande d’utiliser un petit boîtier sur lequel on appuie pour produire un son, au moment où l’animal manifeste le comportement que l’on attend de lui.

  • Ce son ne ressemble à aucun autre son.
  • Il signifie à votre chien qu’il va être récompensé.

Il y a des principes à connaître pour que ça marche bien. Nous allons voir l’essentiel.

Le premier de ces principes : vous devez d’abord apprendre à votre chien que le son signifie « la récompense arrive ».

C’est une phase importante de la méthode du clicker training qui tient compte de ce que nous savons aujourd’hui sur le chien. Nous savons, entre autres, que le chien fait des associations dans sa tête.

Ainsi, pour habituer votre chien au clicker, vous pouvez lancer une friandise par terre et cliquer quand il la prend : avec quelques répétitions, clic = friandise (association). Ceci demande plus ou moins de temps selon les chiens.

Pourquoi utiliser un boîtier ?

Il faut signaler au chien quelque chose qu’il fait bien au moment même où il le fait. C’est un concept phare de toutes les méthodes d’éducation canine basées uniquement sur la récompense mais le clicker training propose de mieux appliquer ce concept parce que :

  • le « clic » saisit bien le moment crucial
  • aucun mot ne vient créer de la confusion (normalement, on ne parle pas, même pas pour dire « oui », ou « c’est bien », etc.)

La récompense vient rapidement après le clic. Donc, vous avez toujours le temps de donner son bonbon, son jouet etc. à votre chien, vous avez « marqué » le bon comportement avec « clic » : c’est moins grave de fouiller vos poches parce qu’il a déjà compris que ce qu’il a fait est bien.

Pour répondre à une question très fréquente, oui, le principe est le même que lorsque vous récompensez votre chien avec un bonbon au moment où il s’assoit (par ex.). Sauf que d’après cette méthode, le clic rend le processus plus rapide.

Comment ça marche ?

Une fois que votre chien a compris que le clic signifie récompense, il est possible de lui apprendre toutes sortes d’ordres et aussi de rectifier des comportements désagréables.

Il y a 3 façons de procéder pour obtenir le comportement désiré, que ce soit un ordre comme couché, un petit tour ou un nouveau comportement qui remplace un mauvais comportement, comme se taire au lieu d’aboyer quand on sonne à la porte.

Pour ces 3 techniques de clicker training, le mot – par exemple « pas bouger » – ou le geste est ajouté seulement quand le comportement est compris par le chien. Laissons nos chiens utiliser leurs neurones pour comprendre : c’est une notion essentielle des méthodes modernes comme le clicker.

Mais attention, il faut tout faire pour qu’ils puissent comprendre.

Il faut, le plus possible, faire en sorte que votre chien n’ait qu’une seule chose à faire.

Par exemple, regardez dans la vidéo ci-dessous (attendez la fin de la présentation en anglais, juste quelques secondes) comment le chien se place bien au pied grâce à la chaise (c’est un début possible pour apprendre la marche au pied).

On voit très bien les différentes étapes du clicker training dans cette vidéo, tout est fait pour que le chien comprenne ce qu’il doit faire  :

  • l’éducateur attire son chien avec une friandise
  • il recommence sans la friandise
  • il ajoute le signal verbal (le mot pour l’ordre)
  • il ne fait plus le geste
  • il enlève la chaise
  • il le fait de l’autre côté

Suivez OuafMag par e-mail : découvrez les nouveaux articles du blog et l'actu du site dans la newsletter.

Les 3 techniques du clicker training

Elles dépendent de ce que vous voulez faire.

Le leurre ou luring : vous attirez votre chien, avec une friandise, pour lui faire exécuter un mouvement que vous allez « marquer » avec le clicker, au moment crucial où l’action se produit. Par exemple, vous voulez lui apprendre à se coucher. Vous l’attirez vers le bas avec le bonbon et vous cliquez quand son corps est complètement sur le sol.

Le capturing : plus facile parfois, par exemple, quand le chien est trop agité pour qu’on obtienne son attention.

Vous voyez votre chien accomplir ce que vous attendez. Il le fait spontanément : vous utilisez ce qu’il fait déjà de lui-même. Vous cliquez quand il le fait.

Par exemple, vous voulez apprendre à votre chien à se lécher les babines sur commande. Vous cliquez à chaque fois qu’il se lèche les babines. Regardez bien l’éducatrice dans la vidéo ci-dessous (après une courte présentation en anglais) : elle apprend à son chien à se lécher les babines en sortant elle-même la langue 🙂

Le shaping : vous utilisez clic et récompense en passant par plusieurs étapes. Donc vous allez cliquer même si ce n’est pas tout à fait ce que vous voulez mais du moment que ça vous approche de votre but final, vous « marquez » le comportement.

C’est pour apprendre à votre chien quelque chose qu’il ne ferait pas de lui-même.

Dans la vidéo ci-dessous, pour apprendre au chien à faire la révérence, vous voyez que le clic se produit quand le chien baisse la tête, une première étape qui va mener à la suivante etc… C’est du shaping.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette façon d’apprendre.

Avantages du clicker

  • Vous pouvez utiliser le clicker pour un apprentissage qui demande que votre chien soit plus loin de vous que d’habitude : pour des ordres que vous avez besoin de faire exécuter à distance, vous faites clic et pas besoin d’attendre que votre chien revienne vers vous (ou d’aller vers lui) pour lui faire comprendre que c’est bien.
  • Le clicker est pratique pour les chiens très agités, quand c’est difficile d’obtenir leur attention. Vous utilisez un son pas comme les autres et vous êtes dans une dynamique différente de quand vous parlez à votre chien (rappelons qu’on ne parle pas beaucoup voire pas du tout avec le clicker).
  • Le clicker est pratique pour éduquer un chien agressif : on n’a pas à le toucher. Clic et on lui lance sa récompense.

Tous les chiens, des chiots aux vieux chiens, de tous les tempéraments et avec toutes sortes de problèmes de comportement, peuvent apprendre avec le clicker mais ce n’est pas une méthode miracle à usage universel.

Il peut être plus simple de s’en passer parfois. C’est un des fondements essentiels de toute méthode d’éducation canine qui se veut vraiment moderne ! C’est à nous de nous adapter à nos chiens  pour qu’ils apprennent et pas l’inverse : trouvons ce qui marche le mieux !

Les chiens sont tellement différents les uns des autres.

Qui travaille avec le clicker

La méthode du clicker training invite à ne plus du tout utiliser la punition pour éduquer son chien. Selon ses préceptes, punir est totalement incompatible avec le fait de récompenser. Hélas, de nombreux éducateurs utilisent le clicker en parallèle à des techniques de coercition. Il faut bien vous informer quand vous choisissez un éducateur, un club, un centre ou une école.

Le clicker est efficace pour régler des problèmes, apprendre des « ordres » et des tours simples ou complexes, comme danser avec son chien !

Les pièges du clicker

Ils sont les mêmes que pour toute méthode dite positive. Il ne faut pas que le chien s’habitue au « clic / récompense ». Bien utilisé, le clicker permet de se passer rapidement de la friandise de récompense. Le mot que vous dites comme « assis » et/ou le geste que vous faites, remplaceront peu à peu le clic/récompense.

Mais si vous vous contentez de faire clic sans bien comprendre ce que vous faites, votre chien risque de toujours attendre sa friandise et donc de ne pas coopérer si vous n’en avez pas !

Le clicker n’est pas qu’un accessoire. C’est une méthode qui vous demande de répéter régulièrement, de nombreuses fois avec certains chiens, répéter aux bons endroits etc.

C’est même une méthode franchement rigoureuse. Une séance au clicker paraît souvent froide, dénuée d’émotions, certains disent même « d’humanité », parce que les spécialistes du clicker déconseillent de féliciter le chien pendant la séance d’apprentissage et de toucher le chien (beaucoup le font quand même et ça n’est pas forcément problématique).

C’est en fait très rigoureux. Et cela vous demande de communiquer avec votre chien d’une façon qui n’est pas naturelle pour vous. C’est pour cela que beaucoup d’éducateurs pensent que le clicker n’est pas forcément efficace pour tout le monde : il est facile de faire abstraction de l’affect avec les chiens des autres mais avec son propre chien, c’est dur !

Ce qui paraît si facile et génial à regarder au club canin ou sur le net, est souvent déroutant quand on commence à le faire avec son chien. Alors laissez votre chien s’habituer au clicker et… laissez-vous aussi le temps de maîtriser les techniques et notions importantes du clicker training !

Suivez OuafMag par e-mail : découvrez les nouveaux articles du blog et l'actu du site dans la newsletter.