Le Yorkshire est-il le petit chien idéal pour vous ?

Est-ce qu’on peut encore présenter le Yorkshire, l’une des races de chiens les plus populaires au monde ? On le croise souvent et on a l’impression de bien le connaître mais ce petit chien fantastique souffre de préjugés. Et aussi d’une mode, dangereuse, celle du Yorkshire toy ou Yorkshire miniature. De plus, les arnaques pullulent et les Yorks achetés « vite fait bien fait » à n’importe qui, peuvent développer de graves problèmes de santé.

Découvrez si c’est une race de chien qui peut vous convenir, évitez les ennuis et éduquez votre Yorkshire pour qu’il devienne un brave chien !

Le Yorkshire est un petit chien énergique

Le Yorkshire est plein d’entrain. Il s’adapte à de nombreux styles de vie différents toutefois, il demeure un chien relativement actif. Il a besoin de sortir tous les jours plusieurs fois par jour. S’il ne marche pas extrêmement longtemps, il a besoin de plusieurs promenades quotidiennes et il apprécie de pouvoir se dépenser.

Terrier d’agrément, terrier de compagnie, mais terrier quand même* : le Yorkshire est un terrier avec des pulsions de petit chasseur. Toutes proportions gardées 🙂 Cela se traduit, par exemple, par le fait que la marche au pied sans laisse n’est pas ce qu’il y a de plus facile à apprendre à son York. C’est tout à fait possible, mais de nombreux connaisseurs pensent que c’est trop risqué et certains le déconseillent.

Ce n’est pas l’énergie d’un Jack Russell mais il en a à revendre. Il y a des races de chiens de petite taille qui nous paraissent moins dynamiques ou plus calmes.

Le Yorkshire est sûr de lui et persévérant

Le Yorkshire est un chien jovial, très enjoué, frétillant et rigolo. Il est aussi remarquablement sûr de lui pour un chien de petite taille. Il n’est donc pas du tout timide et il est persévérant : son éducation demande beaucoup de patience. Pour quelqu’un qui est déjà expérimenté ou bien renseigné, le Yorkshire est toutefois agréable à éduquer car il est très réceptif.

Il convient pour un premier chien même si cela dépend de tant de choses.

Le York est alerte. Il peut aboyer pour signaler tout un tas de choses mais cela dépend surtout de son environnement et de son éducation. C’est pour cela qu’il y a des Yorks qui aboient beaucoup et d’autres pas plus que la normale. Il y a éventuellement des races de chiens de petite taille auxquelles on apprend plus facilement à ne pas aboyer si c’est une préoccupation majeure pour vous.

Le Yorkshire est affectueux mais il a été reproduit pour se débrouiller seul, en débusquant d’abord des rats puis probablement d’autres animaux. Il a un profil plus indépendant que d’autres petits chiens. C’est pour cela que beaucoup d’éleveurs et de connaisseurs disent que ce n’est pas un chien fait pour rester sur les genoux ou dans les bras.

Savoir tout cela permet d’éviter les erreurs fréquentes pour éduquer son Yorkshire.

  • Il ne faut pas le surprotéger.
  • Il ne faut pas le porter dans ses bras tout le temps, en plus il adore gambader.
  • Il faut le rendre sociable avec les autres chiens et ne surtout pas éviter les contacts en le prenant dans ses bras dès qu’un chien s’approche.

À vous bien sûr d’estimer le danger mais le York n’a naturellement pas peur des autres chiens. Il serait dommage que votre chien devienne peureux : c’est une source de problèmes au quotidien.

Des comportements de votre York vous posent problème ? Vous avez ou allez faire l’acquisition d’un chiot Yorkshire et vous ne savez pas comment le rendre sociable ? Ou lui apprendre les ordres de base ? 

Vous pouvez réussir avec un peu d’aide. Mon livre La Méthode Bon Chien vous apprendra à maîtriser les savoir-faire les plus essentiels pour éduquer votre Yorkshire et ce, quel que soit son âge.

Voir le livre
éduquer son chien

Le Yorkshire s’ennuie vite

Parce qu’il est débordant de vitalité et très réceptif, le Yorkshire est un chien qui a besoin d’interactions très régulières. Il peut apprendre à rester seul mais ce n’est pas avec cette race de petit chien que l’apprentissage de la solitude est (théoriquement) le plus facile.

C’est un chien joueur mais il faut jouer avec lui. Il peut apprendre beaucoup d’ordres différents et de tours mais les ordres de base que l’on apprend au chiot, permettent déjà d’éviter les problèmes courants avec le Yorkshire, trop souvent décrit comme têtu, exubérant, aboyeur, capricieux, jaloux ou peureux. Le Yorkshire n’est rien de tout ça !

Il le devient si son éducation n’est pas correctement menée dès le départ. Il en va de même pour l’apprentissage de la propreté car un York n’est pas foncièrement plus difficile qu’une autre race pour apprendre à être propre.

Bien éduqué, correctement et quotidiennement stimulé, ayant assez d’opportunités pour se dépenser et bien socialisé, le Yorkshire est un chien vraiment formidable.

La taille d’un chien n’est pas proportionnelle aux ennuis qu’il peut créer : le Yorkshire Terrier mal élevé peut rendre la vie compliquée.

Commencez à l’éduquer dès qu’il arrive chez vous et ne relâchez pas vos efforts jusqu’à ce qu’il devienne adulte sans jamais user de la force ou lever la voix.

Que penser du Yorkshire toy ou Yorkshire miniature ?

Certains Yorkshires, de certaines portées chez certains éleveurs, sont plus petits que les autres.

Mais trop petit, le York est trop fragile.

Le standard dit que le Yorkshire pèse jusqu’à 3,2 kg. Il est dangereux pour un Yorkshire adulte de peser moins de 2 kg. Certains disent qu’on peut aller jusqu’à 1,5 kg. Les points de vue sont très variables sur ce sujet du poids. En réalité, avec un Yorkshire trop petit, il y a un risque important de problèmes de santé. Voici les plus courants avec les Yorkshires Toy :

  • problèmes cardiaques
  • hypoglycémie
  • problèmes de reins
  • fragilité accrue des os (risque de blessures)
  • risque d’effondrement de la trachée

Le Yorkshire miniature ou toy n’est pas un type de Yorkshire officiellement. C’est une appellation qui répond à une demande de la part d’un certain public à la recherche de très petits chiens, au risque de reproduire des sujets très fragiles qui ont une espérance de vie plus courte.

Aucun organisme, que ce soit la FCI ou d’autres à travers le monde, ne reconnaît le Yorkshire miniature comme un type, une variante, une variété de Yorkshire. C’est le résultat de la reproduction de chiens plus petits que d’ordinaire pour pouvoir en vendre plus ou les vendre plus chers.

Il y a des Yorkshires plus petits que les autres qui vivent en bonne santé. Des caractéristiques trop extrêmes mettent toujours les chiens en danger.

Pour ne prendre aucun risque et éviter les arnaques qui sont nombreuses, il vous faut trouver un éleveur certifié,  particulier ou professionnel, et vous rendre sur place pour visiter l’élevage, voir les parents, poser des questions et éventuellement demander s’il y a des portées avec des chiots plus petits.

Pourquoi pas l’adoption ?

Le prix du chiot Yorkshire varie entre 1300 et 2 000 €.

Si vous n’avez pas cette somme, tournez-vous vers l’adoption plutôt que vers les petites annonces où le risque d’arnaques et très, très élevé avec cette race de chien.

Parce que le Yorkshire est un chien extrêmement populaire, vous trouverez facilement des Yorkshires à l’adoption. C’est pour vous la possibilité d’acquérir un York pour moins de 200 € et pour le chien d’avoir enfin une nouvelle famille !

Origines du Yorkshire

entretien-yorkshireSon ancêtre est l’ancien terrier Noir et Feu, un chasseur de nuisibles. Malgré son allure noble, le Yorkshire a des origines ouvrières : un type de terrier est introduit en Angleterre dans le comté du Yorkshire par les Écossais, qui s’y installent dans les années 1850 pendant la révolution industrielle.

Ce chien a été croisé avec plusieurs races : Skye terrier,  l’ancien Maltais, peut-être l’Airedale et un terrier appelé le Clydesdale ou Paisley terrier, race aujourd’hui disparue qui ressemble beaucoup au York que nous connaissons.

Il y avait un chien célèbre de cette race Paisley : Huddersfield Ben. Ce champion qui a vécu de 1865 à 1871, est considéré comme le père de la race actuelle.

Le Yorkshire est une race depuis 1886 en Angleterre.

Autres informations importantes

  • Le Yorkshire est un chien qui demande de l’entretien  donc il faut prévoir d’habituer son chiot, un petit budget pour le toiletteur, etc. !
  • La santé du Yorkshire est réputée bonne mais c’est un chien fragile de par sa taille : les enfants plus âgés conviennent souvent mieux que les enfants en bas âge (mais bien entendu, cela dépend surtout de comment vous gérez le quotidien !)
  • C’est une race de chien qui ne perd pas ses poils, enfin… disons plus exactement qu’il les perd très peu.
  • Le York vit généralement 12 ou 14 ans, voire plus, s’il est en bonne santé.
  • Le poids du chien adulte est de 3,2 kg maximum selon le standard, mais de nombreux Yorkshire pèsent un peu plus sans être obèses : s’il y a des York miniatures, il existe aussi de plus gros gabarits.

*La FCI le classe dans le groupe des terriers, section terriers d’agrément. Son utilisation est « terrier de compagnie ».

Sources

  • scc.asso.fr
  • akc.org
  • the-yorkshire-terrier-club.co.uk
  • yorkshireterrier-club.com
  • dogsmonthly.co.uk
  • yorkieinfocenter.com
  • www.yorkshire.fr

Merci à Christine pour sa participation.

Découvrez la boutique OuafMag

Abonnez-vous à la newsletter et faites le plein d'astuces et de conseils pour votre chien !

Désabonnement possible à tout moment conformément à ma politique de confidentialité.

2018-06-29T13:47:27+00:00