Comment mieux faire obéir son chien

Découvrez ces conseils pratiques pour mieux faire obéir son chien. Pas la peine de manger avant lui, de le faire travailler pour avoir le droit de manger ou de refuser de le caresser s’il vient vous voir alors que vous ne l’avez pas appelé.

L’un des meilleurs moyens d’améliorer l’obéissance, c’est de devenir plus intéressant.

1- Félicitez sans ambiguïté

Lorsque vous félicitez votre chien, vous laissez s’exprimer votre satisfaction mais vous pouvez utiliser cette satisfaction comme un outil d’apprentissage.

Maîtrisez les mots que vous utilisez pour féliciter votre chien ainsi que l’intonation et l’enthousiasme que vous y mettez. Vous pouvez féliciter modérément, joyeusement et exagérément selon votre niveau de satisfaction.

Exemple, quand vous venez d’apprendre l’ordre « pas toucher » :

  • oui ! quand votre chien renifle un bout de jambon tombé par terre sans l’attraper après un « pas toucher » (parce que c’est bien)
  • ouiiiiiiiii ! avec une caresse quand votre chien regarde un peu le bout de jambon mais ne le renifle pas après un « pas toucher » (parce que c’est mieux)
  • supeeeer !!! avec plein de caresses la fois où votre chien se désintéresse tout de suite du bout de jambon après un « pas toucher » (parce que c’est parfait)

Votre chien se fie à votre voix si elle envoie des messages clairs.

2- Ne faites pas obéir votre chien pour des friandises

Récompenser son chien avec des friandises lui permet d’apprendre facilement et rapidement. Une fois qu’il a compris, il faut se passer des bonbons !

Ce n’est pas facile de maîtriser l’art de la récompense. Le meilleur moyen d’arrêter de récompenser son chien avec des friandises est de savoir les lui donner pendant l’apprentissage.

Et puis, dès que possible, utilisez une autre forme de récompense : votre chien doit avoir l’occasion d’apprendre en étant motivé par l’action accomplie. Par exemple, l’action de s’assoir après un « pas sauter » est gratifiante en elle-même, en raison des caresses qui suivent (à condition que le chien n’obtienne pas de caresses s’il a sauté !).

3- Ne faites pas obéir votre chien uniquement quand c’est indispensable

Vous avez besoin d’un ordre pour gérer des situations délicates. Alors vous l’avez appris à votre chien. Mais cela ne fonctionne pas toujours très bien… surtout au moment où vous en avez le plus besoin !

Ne donnez pas cet ordre uniquement quand vous vous retrouvez dans ces situations critiques. Cela vous permet d’entraîner régulièrement votre chien à répondre à cet ordre et vous êtes plus détendu donc concentré pour féliciter/récompenser comme il se doit.

Par exemple, si votre chien doit s’arrêter à côté de vous et attendre votre signal pour traverser une rue, ne lui dites pas d’attendre puis de repartir uniquement là où c’est nécessaire. Tout au long des promenades, faites de temps en temps des attends/traverse, exactement comme vous le feriez avant de traverser cette rue pleine de circulation que vous redoutez tant.

4- Ne grondez pas votre chien pour avoir obéi

Voilà un piège sournois dans lequel il ne faut pas tomber si on veut mieux faire obéir son chien ! Vous dites « ta place » à votre chien qui commence à faire des mouf et des grnmf à la vue du facteur. Ta place, ta place, ta place… trois fois ! Enfin, il y va et vous dites « Ah ! Eeeeeeh bah dis-donc ! C’est pas trop tôt ! ».

Alors que vous auriez du féliciter votre chien quand il a bel et bien obéi.

5- Ne voyez plus le mal partout

Quand on a un problème vraiment gênant ou plusieurs, on ne voit plus que ça. Si c’est pour mieux anticiper, cela peut être utile. Mais si c’est pour gronder ou interdire, vous n’avancerez pas. Quand un comportement pose problème, il y a toujours la possibilité de progresser à partir de ce qui ne pose PAS problème.

Le plus gros obstacle n’est pas le comportement de votre chien : c’est de ne pas voir quand, où, dans quelles circonstances il montre un bon comportement. Par exemple, votre chien grogne sur vous quand vous vous approchez de lui alors qu’il est couché dans son panier : ce n’est pas quand il est couché dans son panier que vous commencez à régler le problème, mais quand il est à un endroit où il n’a jamais grogné.

Suivez OuafMag par e-mail : découvrez les nouveaux articles du blog et l'actu du site dans la newsletter.

6- Exercez votre chien à obéir

Votre chien a appris des ordres. Vous ne les utilisez pas tous, tous les jours. Du coup, quand vous avez besoin d’un ordre, parfois, c’est un peu parti ! Si, par-dessus le marché, votre chien n’a plus rien appris de nouveau depuis des mois, c’est laborieux de se remettre dans le bain (pour lui comme pour vous).

C’est utile d’exercer son chien à obéir très régulièrement mais ne le faites pas dans le but de lui montrer que c’est vous qui commandez. Faites-le pour lui permettre de faire travailler son cerveau. Apprenez-lui quelque chose de nouveau de temps en temps, dont vous n’avez pas besoin aujourd’hui mais qui pourrait vous être utile un jour.

Les chiens et nous, nous ne sommes pas tellement différents sur ce point : quand on arrête trop longtemps d’apprendre, c’est plus dur de se remettre aux études !

7- Récompensez l’attention sur vous

C’est facile à faire au quotidien quand vous avez pris conscience que votre chien fait des tas de choses banales qui sont en réalité des opportunités de lui apprendre de bons comportements.

Vous êtes occupé dans votre coin. Votre chien vient calmement voir ce que vous faites : parlez-lui ou caressez-le. S’intéresser à vous doit être gratifiant.

Si vous l’ignorez parce que vous avez peur qu’il vous domine, parce qu’on vous a dit qu’un chien ne doit jamais prendre l’initiative de quoi que ce soit : vous vous compliquez la vie (pour rien).

Si votre chien vous regarde tout à coup, apprenez-lui que c’est bien de vous regarder. Quand vous croisez son regard, le simple fait de lui dire quelque chose comme « Tu me regardes ? C’est supeeer ! », lui apprend que vous regarder est bien (peu importe ce que vous dites, vous avez rendu votre chien content de vous regarder).

Saisissez plus d’occasions de marquer l’attention sur vous et vous obtiendrez plus facilement cette attention quand vous ne serez plus ce qu’il y a de plus intéressant dans les parages !

8- Apprenez à votre chien que vous êtes amusant

Au lieu de réagir brusquement quand votre chien s’intéresse à ce qu’il ne faut pas et d’une façon préoccupante, comme essayer de courir après un vélo ou raidir son corps à la vue d’un chien, apprenez-lui que vous êtes plus intéressant parce que vous êtes amusant – pas parce que vous avez de l’autorité.

Créez une diversion en l’invitant à jouer avec sa balle préférée que vous aviez cachée dans votre sac. Ou ramassez un bâton et agitez-le sous son nez avant de le lancer. Ou éloignez-vous de quelques pas et attirez-le vers vous avec une friandise que vous lui donnez quand il est venu. Les chiens ne sont pas tous divertis par les mêmes choses.

Devenez plus amusant : c’est la meilleure façon de devenir plus intéressant !

9- Donnez-lui plus de chances de vous obéir

Si je demande à ma chienne de me regarder dans les yeux alors qu’elle est en train d’aboyer sur un chien à 2 mètres d’elle, je vais m’égosiller inutilement. En revanche, si je le lui demande alors qu’elle vient de voir un chien à 20 mètres de là et qu’elle a à peine redressé les oreilles, ça va marcher.

En répétant regarde-moi à chaque fois que cela se produit, ça va devenir systématique. On peut même dire qu’au bout de quelques semaines, voir certains chiens à 20 mètres signifie qu’il faut me regarder au lieu de faire quoi que ce soit d’autre. J’ai saisi ma chance : j’ai plus de chances d’y arriver, maintenant, avec certains types de chiens à 2 mètres d’elle.

Pour mieux faire obéir son chien, il faut saisir un maximum d’occasions de le faire réussir et limiter le plus possible les échecs.

Dans cette optique, vous n’êtes plus une personne qui veut se faire obéir. Vous êtes celui qui apprend quoi faire, quand, où, comment. En plus, avec vous, on s’amuse et quand on est un chien, s’amuser fait partie des meilleures choses de la vie !

Suivez OuafMag par e-mail : découvrez les nouveaux articles du blog et l'actu du site dans la newsletter.

2018-12-03T15:34:46+00:00