8 façons de savoir si votre chien s’ennuie

Un chien peut ne pas montrer clairement qu’il s’ennuie. Les signes sont parfois subtils. Mais, plus souvent, nous ne cherchons pas les bons signes.

Certains comportements causés par un manque d’activités ayant différentes causes, on peut aussi passer à côté de la cause la plus simple. Et si un chien peut s’ennuyer parce qu’il manque d’activités, n’oublions pas que d’autres besoins peuvent parfois ne pas être comblés, comme le besoin d’interactions avec les humains ou le besoin d’une certaine diversité dans les expériences du quotidien.

1- Votre chien est « épuisant »

S’il vous est difficile de savoir si votre chien s’ennuie ou pas, vous êtes peut-être trop dans la comparaison avec l’ennui chez nous, les humains. D’ailleurs, je devrais utiliser un autre mot que « l’ennui », car ce mot nous incite à chercher des signes qu’on ne verra pas chez un chien.

Quand on imagine quelqu’un qui s’ennuie, on pense à une personne qui se tourne les pouces, « se traîne », cherche quelque chose à faire… quelqu’un d’un peu « amorphe ». Alors qu’un chien qui s’ennuie est plus volontiers « dans l’excès ». Même si d’autres causes sont possibles, bien sûr, les éducateurs canins ont tendance à penser qu’un chien s’ennuie quand, par exemple, il fouille les poubelles, détruit des objets, saute sur tout le monde, aboie souvent… Et quand un chien paraît amorphe, l’ennui n’est certainement pas la première chose qui vient à l’esprit.

Un chien qui « s’ennuie » ne cherche pas à s’occuper à proprement parler, mais plutôt à décharger un trop-plein d’énergie. C’est pour ça que souvent, on peut soupçonner qu’un chien « épuisant », qui fait « des bêtises », qu’on ne trouve globalement « pas sage », est un chien qui s’ennuie.

Bien sûr, un tel chien a besoin d’apprendre deux ou trois trucs ! Mais on peut rééquilibrer sa vie dans les domaines de l’activité physique et des activités cognitives ; c’est d’ailleurs souvent une bonne partie de la solution.

Sur Internet, les articles qui parlent de l’ennui chez le chien sont souvent illustrés de façon « anthropomorphique » (je l’ai peut-être fait aussi). On voit des chiens qui s’ennuient… comme les humains s’ennuient !

2- Votre chien est indiscipliné en ce qui concerne la nourriture

Un chien qui n’est « pas sage » s’ennuie peut-être et c’est aussi une possibilité quand les « bêtises » concernent tout particulièrement (ou exclusivement) la nourriture.

C’est plutôt un chien qui paraît extrêmement gourmand, qui ne manque pas une opportunité de vite gober ce qui traîne dehors, qui cherche souvent si quelque chose ne traîne pas par terre, qui vient éventuellement tenter sa chance à table, ou qui « vole » de la nourriture à la maison, déchire les sacs poubelles (pleins)…

Chaque espèce a son activité de prédilection. Quand un animal « s’ennuie », ça s’exprime volontiers à travers des excès dans cette activité de prédilection. Les comportements ne nous paraissent alors pas normaux (pourtant ils le sont). Par exemple, chez les chats, un signe d’ennui relativement courant est le fait de se mettre à « chasser » à l’excès, les pieds, les mains, les rideaux, les autres animaux de la maison, tout ce qui gigote… parce que chasser est leur activité de prédilection.

La grande passion des chiens, c’est chercher à manger. Ainsi, explorer à l’excès les odeurs de nourriture est un possible signe d’ennui. Il peut engendrer différentes « bêtises » mais toujours en lien avec de la nourriture. Un chien qui s’ennuie peut donner l’impression qu’il est affamé 24/24 (d’autres causes sont possibles avec cette impression).

C’est pour ça que les activités fréquemment privilégiées pour rééquilibrer la vie d’un chien qui s’ennuie concernent la recherche de nourriture : chercher ses croquettes, jouer à « cherche »…

3- Votre chien cherche votre attention

Un chien qui s’ennuie ne va pas forcément chercher « directement » votre attention, mais c’est possible.

Avec un chien qui vous suit partout : plusieurs causes possibles à ce comportement, qui peut ne pas être préoccupant et qui n’est pas gênant pour tout le monde, mais l’une d’elles est l’ennui. Vous êtes la seule « chose » digne d’intérêt dans l’environnement de votre chien, vous bougez, vous donnez parfois à manger, grâce à vous on peut sortir, avoir des caresses, vous utilisez parfois cette petite voix tout à fait intéressante… !

Vous pouvez soupçonner que votre chien s’ennuie s’il se montre remuant, agité voire excité, lorsque vous vous déplacez, lorsque vous commencez une nouvelle activité à la maison, quelle qu’elle soit, quand vous vous levez de là où vous étiez assis ou couché, etc. Ce qui donne l’impression qu’à tout ce que vous faites, ou presque, votre chien anticipe (espère) que quelque chose d’intéressant va se passer pour lui…

Si c’est petit, chez vous, votre chien se contente peut-être de vous suivre du regard. Quand c’est intense, quotidien et que ça dure longtemps (peu importe ce que vous faites, quand vous le regardez votre chien était en train de vous regarder…), c’est un possible signe d’ennui.

Un regard vous épie ou une ombre vous suit tout le temps ? Si ce n’est pas la seule cause possible, c’est parfois à cause de l’ennui.

Avec un chien qui paraît « collant » : ce comportement peut dénoter l’ennui. Le chien semble « envahissant ». Par ex., il va essayer de monter près de vous dès que vous vous asseyez quelque part, alors qu’il n’y a pas de place (mais il y arrive quand même !!) ; s’il vient à côté de vous, il va systématiquement se coucher sur vous ou s’asseoir sur vos genoux… Ce n’est pas forcément de l’ennui ; si d’autres comportements « excessifs » sont observables au quotidien, c’est peut-être un signe.

Cela dit, un chien peut chercher l’attention de quelqu’un de façon disons moins flagrante : en faisant certaines bêtises qui nous dérangent beaucoup et qui nous font nous lever, râler, courir après lui, ouvrir la porte pour qu’il sorte dans le jardin… Sans nous en rendre compte, nous répondons à parfois à un besoin d’occupation et nous encourageons les bêtises (ça n’implique pas qu’il faut ignorer les bêtises, il y a d’autres choses à essayer entre ignorer et réagir sur le coup).

Rappelons que tout ce que votre chien fait n’est tout de même pas destiné à obtenir votre attention.

Avoir des interactions avec les humains est un des multiples besoins d’un chien et si vous soupçonnez qu’il y a un problème de ce point de vue-là, ce n’est pas forcément un manque d’interactions (sauf si vous passez vraiment très peu de temps chez vous). Plus souvent, il s’agit d’améliorer la « qualité » de ces interactions. Jouer plus souvent, essayer de nouveaux jeux, de nouveaux jouets, peut suffire à rééquilibrer cet aspect de la vie d’un chien.

4- Votre chien est très destructeur

Les causes de la destruction sont multiples et variées mais un chien qui détruit beaucoup peut avoir ce comportement en raison d’un trop plein d’énergie.

Parfois, ce sont des chiens qui manquent d’activité physique. Parfois, ils n’en manquent pas et ont plutôt besoin de plus de diversité dans les activités de divertissement. Un chien a besoin de faire travailler son corps et sa tête.

C’est pourquoi, quand l’ennui provoque/aggrave la destruction, on se tourne volontiers vers des activités plus spécifiques que d’ordinaire, qui demandent un ou plusieurs apprentissages, comme le rapport d’objets, le frisbee… Parfois, de simples apprentissages sont très utiles, apprendre des mots à son chien juste pour qu’il travaille un peu, plus régulièrement.

Utiliser sa gueule de façon excessive, plus généralement, peut être en lien avec l’ennui. Par exemple, se jeter sur un coussin et le secouer, mordiller une couverture, déchirer ce qui peut être déchiré, mâchouiller divers objets sans forcément détruire…

Si la destruction est causée, ou en partie causée, par l’ennui, pouvoir plus souvent occuper sa gueule avec un os à mâcher peut aider à remettre de l’ordre dans la vie d’un chien et toute activité qui demande d’utiliser sa gueule est aussi intéressante, comme jouer a tirer sur des jouets.

Ceci étant dit, un peu plus de « sport » tout simplement, est fréquemment très efficace en parallèle à « l’éducation ».

Bien entendu, ces chiens ont souvent besoin d’apprendre aussi ce qui peut être détruit ou pas. Mais à côté d’apprentissages, il est toujours utile de chercher des solutions du côté des activités physiques et mentales.

5- Votre chien creuse beaucoup

Même si certains chiens sont particulièrement passionnés par cette activité, un chien peut avoir un besoin impérieux de creuser des trous dans la terre, peu importe sa race. Et ce n’est pas nécessairement un signe que quelque chose ne tourne pas rond.

En revanche, si votre jardin commence à ressembler à un champ de guerre, votre chien creuse excessivement. Pour s’occuper, un chien à sa gueule mais aussi ses pattes. Creuser est une autre activité de prédilection chez le chien et creuser à outrance peut indiquer qu’un chien manque d’activité physique et/ou d’occupations.

6- Votre chien ne semble plus intéressé par les promenades

Ce problème, qui se manifeste différemment et qui peut avoir plusieurs causes, est parfois en lien avec l’ennui. Vous pouvez éventuellement le suspecter si votre chien, en bonne santé et généralement à l’aise dans notre monde, refuse d’avancer à peu près aux mêmes endroits, systématiquement ou presque au retour de la promenade, de plus en plus tôt sur le chemin de promenade, semble « ailleurs » assez régulièrement (comme s’il rêvassait).

C’est peut-être l’ennui si vous allez toujours aux mêmes endroits, le trajet est exactement le même ou presque chaque jour. C’est un manque d’exposition à de nouvelles odeurs, de nouveaux sons, de nouvelles surfaces… Les expériences sensorielles sont toujours les mêmes. Ce qui fait qu’il n’y a pas souvent de découvertes possibles. Changer d’itinéraire est généralement la solution.

Parfois, le simple fait que des choses se répètent encore et encore chaque jour crée ce qu’on peut appeler de la lassitude. Sortir à 7 h, marcher 10 minutes, rentrer, sortir à midi, marcher 15 minutes, rentrer, sortir à 20 heures, marcher 30 minutes, rentrer… Pour ceux d’entre nous dont la vie est cadrée avec des horaires qui changent très peu, il faut essayer d’intégrer un peu de « surprise » dans le quotidien, surtout les sorties.

7- Votre chien essaie souvent de s’échapper

Une cause possible de la fugue (ou un facteur aggravant) est l’ennui. Cela peut s’observer chez un chien qui franchit la clôture du jardin mais également chez un chien qui, dès qu’il est détaché, part loin et vite et c’est laborieux de le faire revenir.

Avec un chien qui passe tous les jours de longues heures tout seul, dans la maison ou le jardin, il est bien sûr pertinent de suspecter qu’il s’ennuie, surtout si le temps qu’il passe avec les membres de la famille n’est pas enrichissant.

Pour un chien qui s’ennuie, c’est difficile de se contrôler, toute frustration est intolérable. Alors, dans le jardin, détaché dehors ou même attaché, un chien qui s’ennuie peut donner l’impression que tout est susceptible de combler son besoin de s’activer. Il y a un chat qui passe, il a senti une odeur, un chien se promène par-là, des papillons et ceci et cela…

Si un chien qui fugue est particulièrement énergique, par exemple une race de troupeau ou un chien d’arrêt, il est possible qu’il ait besoin aussi de travailler des neurones. C’est-à-dire que « marcher ou courir » ne suffit pas à canaliser toute cette énergie et des occupations plus spécifiques sont nécessaires – les chiens peuvent alors apprendre des choses, focaliser leur attention sur un objectif.

Pas besoin d’aller apprendre à conduire des troupeaux ; l’agility est, par exemple, souvent une très bonne activité dans ce cas ou bien apprendre de nouveaux « ordres », pour le simple fait de travailler régulièrement.

Non, le Pékinois n’est pas connu pour fuguer, mais certaines races de chien ont cette réputation. Il n’y a pas que la race et les raisons sont diverses ; toutefois, il s’agit souvent de chiens sportifs bourrés d’énergie, susceptibles de s’ennuyer « plus vite que la moyenne ».

8-Votre chien aboie beaucoup

Bien sûr, derrière l’aboiement excessif se cache toute une collection de causes diverses ! Mais quand un chien aboie beaucoup, dans différentes situations de la vie quotidienne, dans la maison comme à l’extérieur, sur les gens, les chiens, les oiseaux, les feuilles qui tombent, la télé, le téléphone, les voitures… on peut suspecter qu’un trop-plein d’énergie soit la cause ou en partie la cause ; sinon, pouvoir se dépenser plus participe très favorablement aux mesures éducatives qu’on peut mettre en place.

Plusieurs raisons possibles. On peut dire qu’aboyer, ça fait aussi libérer de l’énergie, et puis se contrôler, comme nous l’avons vu, est toujours plus difficile pour un chien qui a un trop-plein d’énergie.

Attention, la quantité d’activité physique et d’occupations n’est pas tout ce qui compte, il y a aussi la qualité, la diversité, la régularité des activités et occupations !

Abonnez-vous à la newsletter de OuafMag pour plus de conseils et astuces !

2018-03-26T14:38:43+00:00