• sortir son chien

Combien de sorties pour un chien et autres questions sur l’activité physique

L’activité physique vous permet d’avoir un chien bien dans son corps et bien dans sa tête. Lorsque vous partagez votre vie avec un chien, l’exercice fait partie des besoins les plus importants à combler tous les jours. Ça rend tous les chiens heureux ! C’est comme une « garantie » contre de nombreux comportements problématiques. C’est aussi ce qui aide à résoudre plus facilement de multiples problèmes. Les avantages à sortir son chien suffisamment sont inestimables ! Mais combien de sorties pour un chien ? Que signifie « suffisamment » ? Et le nombre de sorties et leur durée sont-ils vraiment tout ce qui compte ?

Combien de fois par jour faut-il sortir son chien ?

Combien de sorties pour un chien ? Cela dépend de besoins propres à la race et l’âge du chien. Mais attention, cela dépend aussi :

  • de ce que le chien fait au cours de ces sorties…
  • et de ce qu’il fait le reste du temps…

Si on voit fréquemment l’exemple de « 3 sorties par jour », c’est parce que cela correspond à l’emploi du temps d’une majorité de gens qui travaillent. Ils peuvent sortir leur chien avant de partir au travail le matin ; certains peuvent le sortir à la pause-déjeuner ou en sortant du bureau vers 17 h, puis le soir après le dîner ou un peu plus tard…

Sortir son chien trois fois par jour n’est pas un mauvais exemple. La monotonie de ses journées est rompue toutes les 4 ou 5 heures… à la maison, sans vous, votre chien ne fait que dormir. C’est mieux qu’une fois par jour. C’est mieux que deux fois par jour.

Mais ce n’est pas une règle à suivre et si vous pouvez sortir votre chien plus souvent, faites-le !

promener son chien

La régularité des sorties, c’est important… mais la qualité des promenades aussi !

Parce que sortir son chien sert à beaucoup plus de choses que lui faire faire ses besoins. C’est crucial pour sa santé physique et mentale. Les chiens qui font plus d’exercice ont globalement moins de problèmes. Tous les vétérinaires le disent.

Et puis, un chien qui sort tous les jours, plusieurs fois par jour, il voit du monde, il voit des chiens et il a cette activité très bénéfique à son équilibre : renifler plein de choses.

Suivez OuafMag par e-mail : découvrez les nouveaux articles du blog et l'actu du site dans la newsletter.

En quoi des problèmes de comportements sont-ils liés à l’activité physique ?

Il existe des comportements gênants qui peuvent être réglés vraiment plus vite rien qu’en faisant faire plus d’exercice à son chiot ou chien parce que quand les chiens sont plus fatigués, ils ont moins d’énergie à dépenser pour faire des « bêtises ».

Cela concerne particulièrement toute une catégorie de comportements parmi lesquels les destructions, fouiller les poubelles ou ramasser tout ce qui traîne, consommer des déjections canines, creuser dans le jardin… mais aussi d’autres comportements tels que sauter sur les gens, jouer brutalement, courser les chats

Laboiement excessif, assez souvent, peut aussi diminuer plus facilement à l’aide de l’activité physique et pas seulement d’apprentissages.

Franchement, d’une façon générale et même s’il n’y a pas que ça, on peut dire que plus votre chien bouge et moins vous avez de problèmes !

Les chiens qui font plus d’exercice ou plus simplement, qui sortent à divers endroits au lieu d’un seul, sont aussi globalement moins craintifs et moins anxieux.

Donc il y a vraiment beaucoup d’avantages à sortir son chien aussi souvent qu’on le peut !!!

Quels sont les chiens qui ont le plus besoin d’activité physique ?

Ce n’est pas facile de répondre parce que selon les races, il y a de grandes différences dans les types d’activités les plus bénéfiques.

Il y a des races de chien endurantes et puis d’autres, leur point fort, c’est la rapidité. Il y a de nombreuses nuances comme celles-ci, et il faut bien vous renseigner : pas seulement sur le « minimum vital » en termes de durée, mais aussi sur le type d’exercice le plus approprié quand vous voulez vérifier si vous serez capable de combler les besoins d’activité physique d’un chien selon sa race.

Globalement, les chiens athlétiques, musclés et plus légers de squelette, sont les chiens qui ont le plus besoin de « sport » à proprement parler. Visualisez des chiens comme le berger malinois, le border collie ou des types de chien parfois moins « fins » d’aspect mais très sportifs aussi comme les braques. Ça court, ça court, ça court… tous les jours. Ces chiens sont à peine fatigués quand vous rentrez après une randonnée de deux heures.

Il y a des chiens réellement exigeants en la matière. Et assez souvent, la question clé à vous poser n’est pas « ce chien peut-il vivre en appartement ? » mais : suis-je assez disponible au quotidien pour aller faire courir ce chien ?

Viszla

Exemple de chien de constitution plutôt légère qui a besoin de courir aussi souvent que possible (Braque Hongrois).

Et vous pouvez éduquer votre chien, lui offrir des tas d’occupations chaque jour, des jeux et beaucoup d’amour… rien ne compense le manque de sport pour un chien sportif.

Sortir son chien en laisse est-il de l’activité physique ?

S’il s’agit de sorties de 5/10 minutes le temps de faire pipi/caca, dans ce cas marcher en laisse ne permet à aucun chien de dépenser de l’énergie.

  • Une heure de marche en laisse, en plusieurs sorties sur une journée, est un minimum pour un grand nombre de races y compris dans l’univers du chien de compagnie.
  • Deux heures à deux heures et demie sont nécessaires au bien-être des chiens de grandes races, très globalement parlant, si c’est de la marche en laisse pour la plupart des sorties. Représentez-vous, à titre d’exemple, 3 sorties de 40/45 minutes.
  • Pour certaines races de chien, marcher en laisse ne suffit pas.

Pour un chien robuste (de squelette), grand, volumineux, construit tout en puissance (pensez au Mastiff par exemple), sortir en laisse peut être considéré comme de l’exercice mais pas pour 5 minutes ! Avec un chien bien charpenté, même si beaucoup apprécient de courir évidemment, marcher leur fait beaucoup de bien. Pouvoir marcher longtemps, et pas forcément courir longtemps ou courir vite, est d’ailleurs essentiel à l’utilisation de certaines races.

berger d'asie centrale

Exemple de grand chien d’ossature forte qui apprécie de beaucoup, beaucoup marcher (Berger d’Asie Centrale).

Les tout petits chiens aux pattes très courtes et/ou aux museaux « plats », se fatiguent plus vite. Beaucoup peuvent faire suffisamment d’exercice en marchant en laisse. Ce qui n’empêche pas qu’ils aiment s’activer pour jouer.

petit chien pékinois

Exemple de chien dont la morphologie ne lui permet pas de faire énormément d’exercice mais il demeure actif comme tous les chiens (Pékinois).

Néanmoins, pour savoir si des sorties en laisse représentent assez d’activité physique pour votre chien, tenez compte aussi du rythme.

Certains chiens s’arrêtent beaucoup pendant les promenades. Certains s’arrêtent tellement souvent que cela ne représente pas autant d’exercice qu’on le croyait.

Si votre chien fait très souvent des pauses et que les promenades en laisse vous semblent trop « tranquilles » pour combler ses besoins :

  • sans pour autant le priver de « reniflage » à toutes ses sorties, trouvez des endroits où il y a moins de choses à renifler (c’est souvent la raison pour laquelle un chien s’arrête tout le temps) ; pour un chien il y a de quoi renifler absolument partout 🙂 mais certains lieux, moins chargés d’odeurs intéressantes par terre, peuvent vous aider à marcher de façon plus dynamique
  • si vos promenades en laisse vous paraissent trop peu dynamiques pour votre chien, essayez d’alterner entre une sortie plus longue et une sortie supplémentaire, selon votre emploi du temps ; faites les deux si vous le pouvez.
  • s’il est vrai qu’une laisse à dérouleur peut permettre à certains chiens dans certains endroits de faire un plus grand nombre de pas, en allant à gauche et à droite à plusieurs mètres de vous, parfois aussi une laisse longue standard (en général 1,80 m) peut mieux vous aider : si votre chien « traîne » beaucoup et qu’il faudrait dynamiser les sorties, vous lui faites ainsi suivre votre rythme plus facilement (là, ça vous demande à vous, de bouger plus !).

Suivez OuafMag par e-mail : découvrez les nouveaux articles du blog et l'actu du site dans la newsletter.

Comment sait-on qu’un chien a suffisamment d’activité physique ?

Le meilleur moyen de savoir si votre chien fait suffisamment d’exercice, c’est d’aller chez le vétérinaire et de l’écouter vous dire, tout en l’auscultant, soit :

  • (je le souhaite pour votre chien) : « ça c’est un chien qui bouge bien » 🙂
  • « il faudrait un peu plus d’exercice »

Un vétérinaire voit très vite si un chien fait assez d’exercice physique ou pas assez. Dans le doute, n’hésitez pas à aller consulter. Sinon, un chien suffisamment fatigué, on le voit quand il rentre de ses promenades. On voit qu’il en a eu assez. Il est calme.

Attention aussi à la qualité des promenades parce que quand vous sortez votre chien, certes il marche et il faut marcher, mais un chien utilise aussi beaucoup ses sens dehors et ça aussi, ça fatigue (d’autres conseils ici à propos de la qualité des sorties).

Avec un chien en bonne santé, ni trop jeune, ni trop âgé, vous pouvez progressivement mais pas trop lentement augmenter l’activité physique. Par exemple, ajoutez d’abord 5 minutes de plus à chaque sortie de la journée, le lendemain 10 minutes, le jour d’après 15 minutes… (que ce ne soit pas « trop d’un coup » mais que ce soit significatif tout de même comme changement) : en quelques jours, vous pouvez vite observer si votre chien est plus cool que d’habitude.

Si c’est le cas, il faut bouger plus.

Est-ce qu’avoir un jardin permet d’éviter les sorties ?

A mon avis, avoir un jardin n’est pas synonyme d’exercice pour son chien.

sortir son chien avec un jardin

Un chien dans un jardin, même une grande propriété, ne va pas faire du sport tout seul. Il va se déplacer, aller renifler ici et là, peut-être surveiller les allées et venues des passants, écouter des trucs, etc… donc bouger et beaucoup utiliser ses sens, plus que dedans c’est sûr, mais c’est vous qui faites faire du sport à votre chien. Un chien ne fait pas véritablement « d’exercice physique » tout seul dans un jardin (avec un autre chien un peu plus, c’est possible mais pas systématique, et ça ne remplace toujours pas votre participation).

Cela dépend des chiens, des lieux fréquentés, etc. mais avoir un jardin facilite la vie avec un chien (peu importe la race) ; par exemple, pas besoin de chercher un endroit où détacher son chien sans risque.  Ceci dit, il y a beaucoup de gens qui ont un grand terrain et qui sortent quand même leur chien en promenade. Soit ça leur plaît, tout simplement, de se balader avec leur chien, soit ils tiennent à ce que leur chien voit du monde, des chiens, différents endroits, etc.

C’est vrai que c’est bénéfique de sortir, mais c’est tout à fait possible aussi de ne pas sortir son chien en promenade : contrairement à une idée reçue, un chien peut être heureux sans sortir de son (relativement grand) terrain – oui, je ne parle pas de « jardinet » ici 🙂 mais pour qu’il soit épanoui, il faut l’occuper et le faire bouger. 

Disons que ce n’est pas la peine de disposer de 8000 m2 de terrain, si c’est pour ouvrir la porte et attendre que son chien revienne. Un jardin ou terrain dans lequel un chien peut courir, permet, à ceux à qui ça convient, de ne pas sortir son chien en balade. Ok, mais avoir un jardin ne vous dispense pas de faire faire de l’exercice à votre chien.

Dites-vous qu’un chien, c’est un animal qui vous fait sortir tous les jours soit à l’extérieur de votre domicile, soit dans votre jardin/terrain mais dans tous les cas il a besoin de vous pour s’activer et faire des sorties de qualité.

Est-ce qu’on peut compenser un manque d’exercice à la maison ?

Avec certains chiens, on peut compenser mais il faut une certaine disponibilité.

Pour la plupart des chiens, c’est un « complément » : ça fait du bien de s’amuser et c’est vrai que ça fait dépenser de l’énergie de faire des jeux, chercher ses croquettes au lieu de les avaler en trois secondes dans la gamelle ; apprendre des choses est également « fatiguant » ! Mais il faut quand même, pour tous les chiens sans exception, un minimum d’activité physique. Compenser de temps en temps est une très bonne idée, quand il pleut ou vente très fort, qu’il y a un orage, quand vous êtes malade, quand il fait très très chaud, très très froid….

Mais il ne faut pas en faire une habitude.

Pour mieux gérer, vous pouvez vous dire que votre chien ne devrait pas terminer sa journée sans avoir rien fait d’autre que dormir, manger, faire ses besoins. Si vous avez connu, vous-même, ne serait-ce qu’une journée de ce type, vous savez à quel point on se sent horrible 🙂 c’est pareil pour les chiens !

Soyez plus dynamique en sortant votre chien s’il arrive que vous manquiez de temps ou que des sorties passent à la trappe : marchez plus vite.

Toujours avec un chien en bonne santé, ni trop jeune, ni trop âgé, 15 minutes de sortie peuvent être plus « physiques » qu’une longue promenade à « traîner » et s’arrêter toutes les 3 minutes. Si vous manquez de temps, vous pouvez quand même faire faire de l’exercice à votre chien, avec des sorties plus dynamiques.

Pensez aussi au rapport (rapporter des jouets/objets), une excellente activité adaptable à tous les chiens (et vous n’avez pas à beaucoup bouger vous-même). C’est plus efficace si le chien a de l’espace pour courir mais on peut apprendre à y jouer dans des endroits très variés – et avec certains chiens, dans certaines maisons, sur certaines surfaces, c’est possible à l’intérieur.

Est-ce possible qu’un chien ne veuille pas faire d’activité physique ?

Si on élimine tout problème de santé, tout problème psy, tout problème dû à un âge avancé, il y a surtout des chiens qui ne sont pas motivés par ce qu’on leur propose. Ça peut donner l’impression d’avoir un chien paresseux. On veut lui faire faire une activité physique qui nous plaît, et il faudrait une autre activité pour le chien ; il ne s’épanouit pas, c’est trop dur pour lui, etc.

C’est important de faire des activités qui correspondent aux capacités physiques et sensorielles du chien. Ils ont des talents différents !

Parfois, il y a des signes qui montrent qu’un chien fatigue mais il veut juste faire autre chose. Il s’arrête ou se couche… Il n’est peut-être pas fatigué. Il arrive que les chiens s’ennuient en promenade.

Toujours le même trajet, ou manque de diversité dans les activités physiques et ludiques de la vie quotidienne plus globalement.

Donc si tout va bien côté santé et bien-être et qu’il ne s’agit pas d’un vieux chien ni d’un chien peureux (et éliminons aussi les problèmes de températures extérieures extrêmes), un chien qui ne veut pas trop bouger est fréquemment un chien pas très motivé par l’activité ou lassé de la monotonie.

promenade chien vélo

Est-ce que c’est possible de trop en faire ?

C’est possible de trop en faire avec un chien âgé et/ou qui a des problèmes de santé, notamment aux articulations. Là, il vaut mieux se tourner vers le vétérinaire, la seule personne compétente pour vous dire à quoi il faut faire attention : ce qu’il faut observer exactement pour savoir si/à quel moment de la sortie votre chien est fatigué ou souffre.

C’est possible de trop en faire s’il fait chaud. Ou trop froid. Certaines races de chien sont vraiment sensibles aux températures. C’est possible de trop en faire avec des chiens qui ne sont pas faits pour courir et qui font des joggings, ou alors ils sont très aptes à vous suivre, en jogging ou même en vélo, mais vous allez trop vite. C’est possible de trop en faire aussi en partant marcher une, deux heures… sans emporter à boire pour son chien.

Si vous avez des doutes, votre vétérinaire peut vous aider.

Ne faut-il pas faire attention à l’activité physique avec un chiot ?

Il faut faire plus attention avec les chiots, en prévention de possibles futurs problèmes surtout de squelette. Très attention avec certaines races de grands et très grands chiens. En général, un bon éleveur vous explique à quel rythme vous allez augmenter l’activité physique de votre chiot : c’est progressif au fil des mois jusqu’à la fin de la croissance.

Ce n’est pas toujours simple à gérer avec les chiots très énergiques, mais trop d’exercice peut consister aussi à prendre des escaliers tous les jours, ou sauter sur un meuble haut pour monter et descendre tous les jours : ce n’est pas forcément faire courir votre chiot ; ce n’est pas forcément de façon intentionnelle qu’on fait faire trop d’exercice à un chiot (ou de mauvaises activités). Et puis c’est surtout le fait que ça se répète au quotidien.

Il faut aussi faire attention de ne pas faire faire d’exercice physique à son chien après avoir mangé. Certaines races sont particulièrement sensibles à ça et sujettes à de graves problèmes ; il faut bien s’informer pour attendre assez longtemps et ne prendre aucun risque.

Suivez OuafMag par e-mail : découvrez les nouveaux articles du blog et l'actu du site dans la newsletter.

2018-12-03T10:46:19+00:00