Vous vous étiez appliqué pour apprendre un mot à votre chien. Il avait compris et, pendant un temps, c’était pratique et c’était l’osmose. Et puis vous avez remarqué qu’il commençait à ne plus faire ce que vous lui aviez appris, lorsque vous le lui demandiez.

Plus aussi vite, plus aussi bien, une fois sur deux… et pour finir, plus du tout peut-être !

Cette liste d’explications possibles n’est pas exhaustive mais pourrait vous aider à comprendre pourquoi votre chien n’écoute plus.

Vous dites quelque chose mais votre corps dit autre chose

Partant du principe que votre chien avait bel et bien acquis un comportement avec un mot que vous disiez – votre apprentissage avait porté ses fruits – une possibilité est que lorsque vous lui demandez de faire quelque chose, votre gestuelle gêne la communication.

Quelques problèmes relativement courants :

  • Vous n’avez pas changé de mot mais, sans vous en rendre compte, vous avez changé de geste au fil du temps.
  • Vous n’avez pas changé de geste mais vous n’êtes plus aussi précis dans le geste.
  • Vous utilisez surtout le mot dehors et quand vous faites le geste, vous essayez d’être discret alors que votre chien s’en remet surtout à votre geste.

Problèmes possibles survenus pendant l’apprentissage même si ce n’est pas le sujet de cet article (qui part du principe que vous aviez « bien bossé » au départ !) : vous utilisez le même geste pour plusieurs mots – vous n’avez pas appris le geste en même temps que vous lui avez appris le mot – vous n’avez pas appris un geste particulier et avez juste, plus tard, utilisé une main ou deux pour vous aider (et vous ne faites, sans doute, jamais vraiment le même geste).

Parfois, tout le corps dit autre chose. Par exemple, vous tournez le dos à votre chien quand vous prononcez le mot qu’il est censé connaître.

Si votre chien n’écoute plus, ne pensez pas qu’au mot et à la voix en train de lui demander quelque chose, mais aussi aux gestes et même à tout le corps en train de lui demander quelque chose.

Vous n’y mettez plus le ton

Si votre chien vous a écouté un temps, grâce à un bon apprentissage, et qu’il vous écoute moins bien, il est possible que ce soit un problème d’intonation. Ce problème est très fréquent avec les mots dont on a besoin au quotidien.

Difficile, en effet, de maintenir la bonne intonation tous les jours pendant plusieurs années – celle qui monte et qui interpelle plus les chiens et d’autres animaux et qui n’est pas naturelle pour nous !

Si vous vous y remettez, cela pourrait repartir comme au bon vieux temps !

Attention à ne pas marmonner les « ordres » que vous donnez à votre chien ou à lui demander quelque chose comme si vous le demandiez à quelqu’un. Établissez la connexion grâce à la bonne intonation !

[mailpoet_form id= »20″]

Vous avez pris l’habitude de vaquer trop tôt à vos occupations

Avec le temps (va tout s’en va), qu’importe que votre chien se couche dans son panier quand vous lui demandez « ta place » ou qu’il se rende vaguement quelque part entre le canapé et son panier, du moment qu’il vous laisse passer le balai sans se trouver dans vos jambes…

Vous avez donc commencé à vous détourner de lui pour passer le balai une fois qu’il avait posé les pattes dans le panier (alors que vous lui aviez appris à s’y coucher). Puis vous avez commencé à passer le balai dès lors qu’il s’écartait un peu de vous…

Maintenant, quand vous lui demandez « ta place » non plus pour passer le balai tranquillement mais pour une raison qui vous tient plus à cœur, votre chien vous donne l’impression de vous berner en faisant semblant d’y aller (quel manipulateur…).

Bien sûr, il ne vous manipule pas.

Ceci se produit pour de nombreux autres comportements s’avérant pratiques tous les jours ou presque (comme le rappel).

Si c’est pour vous énerver, ce n’est pas la peine 🙂 mais si vous avez assez de patience, reprenez vos bonnes habitudes : attendez que votre chien ait complété tout ce qu’il a faire (ce que vous attendiez à la fin de l’apprentissage) – et lisez à tout prix le paragraphe suivant car ça ne suffit pas !

Vous ne félicitez plus jamais votre chien

Si vous ignorez trop ses réussites, votre chien ne sera plus motivé à réussir. Montrez votre satisfaction (joyeusement) de temps à autre. Sinon, avec le temps, vous savez… voilà, ça s’en va 🙂

Et assez souvent, ça s’en va trop vite !

Un « bon chien », un « oui » ou une petite caresse, même quand il vous paraît que c’est « la moindre des choses » qu’il vous écoute, de façon assez régulière, vous évite de voir s’envoler tous vos efforts.

Vous perdez votre sang-froid face à la lenteur

Si votre chien a toujours été lent à vous écouter, il est peut-être naturellement plus lent que la moyenne ou vous le percevez comme tel les jours où vous êtes pressé par le temps ou c’est un problème qui est survenu dès l’apprentissage.

Si votre chien a été plus rapide par le passé, il y a des tonnes de possibilités dont plusieurs évoquées sur cette page. Si vous vous êtes énervé face à la lenteur, il est possible que vous ayez poussé votre chien a être de plus en plus lent à vous écouter.

Votre chien est un peu lent à vous écouter. Vous prenez votre grosse voix ou avez recours à « dépêche-toi ». Votre chien ne vous écoute pas plus vite. Il commence même à être de plus en plus lent !

Parce que plus un chien est lent, plus les gens qui s’énervent s’énervent, et plus le chien est lent 🙂 Cette lenteur peut être une façon pour un chien d’exprimer une sorte de « calme-toi ». Il donne l’impression d’être têtu ou de vous défier mais il est en train de vous dire de ne pas vous énerver (ne me fais pas de mal).

Dialogue de sourd. Arrêtez de vous énerver et essayez autre chose.

Vous répétez le mot

Et non, je viens pas ! Tu l’as pas dit trois fois.

A force de répéter un mot pour obtenir le comportement dont vous avez besoin, votre chien peut apprendre que vous êtes satisfait à la deuxième, troisième ou énième répétition.

C’est-à-dire que vous essayez de garder votre calme en disant 3 fois « assis », et votre chien lui, il attend cette troisième répétition : c’est comme si vous lui aviez appris, non pas « assis » pour le faire s’assoir, mais « assis, assis, assis ».

Assis ne fonctionne plus. Assis, assis, assis fonctionne.

Etre obligé de répéter a pu commencer parce que le mot n’a jamais été vraiment appris.

Mais il y a d’autres raisons, si vous avez la conviction d’avoir bien bossé, dont celles présentées sur cette page.

Quelque chose l’empêche de vous écouter

Si votre chien n’écoute plus quand vous lui dites « pas bouger » le jour où un lapin traverse le chemin de balade, vous savez pourquoi il n’écoute plus. Ici, nous allons bien sûr parler de perturbations moins flagrantes.

Contrairement à toutes ces « déformations » qui, avec les mois ou les années, font que nous ne sommes plus écoutés, ces explications sont plus susceptibles d’être intéressantes pour vous si votre chien n’écoute plus « du jour au lendemain ».

  • votre chien voit, entend et surtout sent ce que vous ne percevez pas : ne négligez pas cette possibilité, que ce soit à la maison ou dehors.
  • votre chien ne peut pas physiquement faire ce que vous lui demandez : il a mal quelque part, ou il a pris de l’âge (c’est devenu trop haut, etc, etc.).
  • quelque chose a changé à l’endroit où il vous écoutait et vous ne l’avez pas perçu : vous avez changé quelque chose ou il y a une nouveauté qui n’est pas de votre fait – insignifiant pour vous mais de quoi « perturber » un chien.

Vous n’avez pas consolidé le mot

Ça c’est quand on pense qu’on a bien bossé et en fait, non 🙂

Vous lui avez appris un mot/des mots, par exemple « donne ». Et, prenons cet exemple, votre chien ouvrait la gueule quand vous disiez « donne » et vous pouviez récupérer ceci et cela. Un jour, votre chien ramasse le fragile jouet du chat chez vos amis – pas d’inquiétude, vous lui avez appris « donne », donc il va le lâcher ! Mais il ne le lâche pas (et vos amis devront racheter un jouet).

Bien sûr, il est toujours possible que vous lui demandiez de résister à l’irrésistible (découverte d’un tout nouveau jouet + l’odeur du chat + ça fait trois heures qu’il vous attend couché sur le tapis…) et le problème aurait été évité en rangeant le jouet. Mais il y a aussi le problème (super fréquent) de ne pas avoir consolidé le mot.

Vous le lui avez appris dans votre salon. Vous avez répété avec deux de ses jouets et rien d’autre. Vous avez eu plusieurs occasions de le lui demander mais c’était toujours quand vous étiez seuls ou dans le salon. Bref, votre chien avait compris mais il n’était pas préparé à d’autres contextes.

Ainsi le comportement que vous attendez se produit dans des conditions qui manquent de variété et il suffit d’une nouveauté pour que votre chien n’écoute plus.

Si c’est un mot dont vous avez souvent besoin, il vaut la peine de reprendre l’apprentissage en ajoutant progressivement (réussite après réussite) des difficultés.

Vous avez trop dérogé à vos règles

Avec leur chien, certains ont commencé en étant trop « coulants » et sont devenus plus pointilleux au fil des mois ou des années (sans devenir ferme ou autoritaire pour autant). D’autres ont commencé avec des tas de règles à respecter et sont devenus plus coulants.

Ok, ce n’est pas évident de trouver un juste milieu !

Mais en s’octroyant quelques contournements ou exceptions aux règles qu’on s’est fixées, on oublie que nos chiens n’ont pas la même vision de ce qui est une exception à la règle.

Avec un chien, une fois suffit pour qu’il comprenne ce qu’il a à faire (vous regarder d’une certaine façon, se poster à un certain endroit, etc.) afin d’obtenir ce qu’il veut de votre part, s’il le veut vraiment.

C’est la dernière possibilité de la liste, expliquant pourquoi un chien n’écoute plus alors que vous lui aviez correctement appris quelque chose mais on pourrait certainement trouver d’autres explications.

[mailpoet_form id= »20″]