Chien errant que faire : 10 questions réponses

Les beaux jours reviennent, la nature s’éveille et les affiches de chiens perdus refleurissent. Chaque année, le printemps (et ne parlons pas de l’été) apporte son lot de chiens errants… que faire ?

Voici une série de questions-réponses à propos du chien errant : pour vous, pour tous, pour lui et ses maîtres, pour votre chien si vous en croisez un pendant la promenade.

1-J’ai très peur des chiens errants que faire ?

Nous sommes nombreux dans ce cas. Un chien errant représente un danger et il est lui-même en danger. Le contexte (il est généralement perdu) rend tout chien d’ordinaire adorable, possiblement dangereux. Mais n’oubliez jamais que le chien errant a sûrement encore plus peur de vous, que vous de lui.

Notre perception du danger déforme souvent la réalité. Cette perception peut être altérée par nos mauvaises expériences mais aussi les mauvaises expériences des autres et les médias. À cela s’ajoute souvent une méconnaissance du chien surtout sa façon de s’exprimer.

Quand on se laisse submerger par la panique, on prend les mauvaises décisions. Garder votre calme est crucial.

À quoi ça sert quand vous vous retrouvez dans une petite rue face à un molosse géant ou qu’un petit chien surgit devant vous en montrant les dents ?

A ne pas lui envoyer les mauvais messages.

Et c’est bien tout ce qui compte quand vous croisez un chien errant.

Vous ne pouvez peut-être pas faire grand-chose mais vous pouvez toujours essayer de faire ça.

2-Comment me comporter si je croise un chien errant ?

Professionnels du chien, éducateurs, vétérinaires et tant d’autres personnes donnent le même conseil en grande majorité : s’éloigner calmement.

Même les personnes expérimentées ayant de solides connaissances sur le langage du chien peuvent se mettre en danger en essayant d’attraper un chien errant.

Seuls les professionnels habilités devraient attraper un chien errant.

Si le chien se montre insistant pour un rapprochement, laissez-lui vous renifler la main mais ne tendez jamais la main vers lui. Laissez votre bras le long du corps et ne bougez pas, ne dites rien et évitez de le regarder. Quand le chien s’éloigne ou éloigne son museau, partez. La plupart des chiens errants qui s’approchent de vous ne veulent que vous renifler. Ensuite, ils s’en vont.

Comme ils ne se sentent pas en sécurité, un geste de votre part alors que votre intention était amicale, pourrait facilement être interprété comme une menace.

3-Puis-je ramener un chien errant chez moi ?

Chaque année, de nombreuses personnes recueillent des chiens errants chez elles et ne se font pas mordre. Si vous n’avez pas peur et bien entendu, si le chien est clairement coopératif, vous pouvez l’emmener chez vous.

Si le chien a une médaille ou un tube avec les coordonnées de son propriétaire, contactez-le immédiatement. S’il n’en a pas ou si personne ne vous répond, ne gardez pas ce chien. Il appartient à quelqu’un et il y a 9 chances sur 10 pour  que cette personne soit en grande souffrance et totalement désespérée.

4-Chien errant qui contacter ?

Si le chien errant est blessé : contactez les urgences vétérinaires.

Si vous pouvez le prendre en photo, faites-le, et vous contactez (normalement, c’est l’ordre de priorité pour une meilleure efficacité) :

  • la fourrière municipale s’il y en a une dans votre ville ou la SPA qui gère désormais les fourrières animales
  • la gendarmerie ou la police notamment s’il y a eu un incident
  • la mairie pour les petites communes*

Vous avez ramené le chien errant chez vous et il n’a pas de médaille : contactez la fourrière ou la SPA, où vous pourrez l’emmener, sinon un vétérinaire s’il n’y a pas de fourrière près de chez vous et celui-ci fera venir la fourrière pour récupérer le chien.

La fourrière, comme le vétérinaire, vérifient si le chien est identifié par tatouage ou puce électronique (à l’aide d’un lecteur de puce) puis ils contactent le propriétaire. Si celui-ci est introuvable ou injoignable, le chien est placé à la fourrière pour 8 jours maximum.

* Pensez aussi à prévenir le comité de quartier  s’il y en a un là où vous habitez et que ce n’est pas la première fois que vous voyez un chien/ce chien divaguer.

5-La fourrière n’est-elle pas un endroit horrible ?

La fourrière, c’est moche. Ce sont des chiens en cage. Mais en France, la fourrière n’est pas un mouroir.

Il est plus efficace de laisser la fourrière se charger de la recherche du propriétaire du chien que de vous en charger vous-même. La fourrière a accès aux fichiers de la Société Centrale Canine (SCC) et peut retrouver rapidement les maîtres du chien errant. Si le chien n’est pas identifié, ils diffuseront des annonces.

Aujourd’hui, les fourrières sont gérées par la SPA ou sont en lien avec les associations et refuges locaux, qui récupèrent les animaux au bout du délai légal de 8 jours. D’après le code rural, l’animal n’appartient plus au propriétaire au bout de ce délai : il est placé à l’adoption.

On euthanasie un chien s’il est dangereux ou dans un état de santé trop dégradé.

S’il est vrai que les fourrières sont surpeuplées, elles n’euthanasient pas à tour de bras pour un oui ou pour un non.

6-Chien errant que faire si je suis en train de promener mon chien ?

Les mêmes conseils s’appliquent que vous soyez seul ou avec votre chien quand vous croisez un chien errant : la priorité est de n’envoyer aucun mauvais message au chien errant donc de s’éloigner calmement.

La situation paraît plus complexe puisque si le chien errant s’approche, ce n’est plus pour vous renifler mais pour renifler votre chien et si votre chien n’est pas sociable avec les chiens, c’est un facteur de stress supplémentaire.

  • Que votre chien soit sociable ou pas, la priorité est d’éviter qu’il fasse connaissance avec le chien errant.
  • Si le chien errant est insistant, donnez-vous quelques secondes pour du « reniflage » mais si possible, ne les laissez pas faire « la complète » (museau/derrière/derrière/museau) – à vous d’estimer s’il est plus raisonnable de les laisser se renifler ou pas mais en général, moins il y a de contact et mieux c’est.
  •  Ne pas vouloir c’est partir : même si votre chien intéresse beaucoup le chien errant, vous restez un acteur majeur de cette rencontre et vous décidez de refuser toute familiarité en prenant de la distance.

Bien sûr, à vous d’évaluer les risques mais globalement, retenez qu’il vaut toujours mieux éviter la rencontre et l’abréger si elle a quand même lieu.

7-J’ai surtout peur des chiens errants quand je promène mon chien, que faire ?

C’est angoissant mais lisez ce qui suit (ça ira peut-être mieux).

  • Un chien errant a surtout peur des personnes et normalement moins des chiens.
  • Si un chien errant s’approche de votre chien, c’est très certainement pour le renifler.
  • Si votre chien grogne ou aboie sur les chiens régulièrement, il pourrait réagir différemment avec un chien perdu -qui lui envoie possiblement des signaux différents de ceux qu’envoient les chiens que vous rencontrez d’habitude (sans compter que vous envoyez aussi probablement des signaux très différents à votre chien). Ce n’est pas le même contexte que d’habitude.
  • Rappelez-vous que la plupart des chiens veulent éviter la bagarre.
  • Dites-vous bien qu’un gros chien errant n’a pas plus de potentiel d’attaquer votre chien qu’un petit chien errant et ce serait même plutôt l’inverse car globalement, les petits chiens doivent déployer de plus grands moyens pour se protéger s’ils ont peur.

Évitez de dire quoi que ce soit et si vous ne pouvez pas vous en empêcher, un « non » sans crier et sans faire aucun geste est peut-être utile (mais tout en vous éloignant).

8-Et si mon chien est lâché ?

Il vaut toujours mieux que vous ne vous approchiez pas du chien errant et que vous fassiez revenir votre chien vers vous.

Remettez la laisse à votre chien s’il était lâché et partez.

Gardez votre sang-froid, ne criez pas.

C’est bien souvent quand on crie (ou gesticule) qu’on se fait mordre par un chien errant. Il n’avait jusque là, aucune raison d’agresser ou il était dans le doute.

9-Puis-je essayer d’amadouer un chien errant ?

Il est déconseillé de sympathiser avec un chien errant. Faire demi-tour et partir calmement en direction d’un endroit où le chien ne pourra pas vous suivre est la solution à privilégier. Puis vous prévenez les professionnels qui ont les moyens de le récupérer.

Ce n’est bien sûr pas toujours si simple.

Vous êtes libre de décider de porter secours vous-même à un chien errant et s’il est en danger à cause d’une importante circulation, peut-être bien que vous lui sauverez la vie.

Mais il faut pouvoir évaluer le risque pour soi-même et c’est rarement facile. Si certains chiens perdus envoient des signaux très clairs montrant leur volonté de coopérer, dans ce contexte apeurant pour un chien il est plus fréquent que les signaux soient brouillés : vous êtes dans le doute parce que le chien lui-même est dans le doute.

C’est pour cela que c’est dangereux.

10-Mes voisins laissent leur chien sortir tout seul : peut-il être considéré comme un chien errant ?

Oui.

La loi française dit qu’il est interdit de laisser divaguer les animaux domestiques sur la voie publique et l’article L 211-23 du Code Rural dit :

« Est considéré comme en état de divagation tout chien qui, en dehors d’une action de chasse ou de la garde ou de la protection du troupeau, n’est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel, ou qui est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d’une distance dépassant cent mètres. Tout chien abandonné, livré à son seul instinct, est en état de divagation (…) »

  • Essayez d’abord de discuter avec le propriétaire du chien.
  • Si celui-ci ne vous écoute pas, dites-lui que vous contacterez la fourrière.
  • Ne le faites pas : attendez quelques jours ! C’est parfois suffisant.

Si le chien continue de divaguer, il se met gravement en danger et représente un danger. Si ce chien va à la fourrière, son propriétaire le récupérera et pour cela, il aura des frais à débourser et cela le motivera à assumer ses responsabilités.

Depuis à peu près le Moyen-Age, on ne sort pas son chien en ouvrant sa porte pour attendre qu’il revienne.

Sources :

  • http://www.legifrance.gouv.fr/
  • http://agriculture.gouv.fr/

 

Découvrez la boutique OuafMag

Abonnez-vous à la newsletter et faites le plein d'astuces et de conseils pour votre chien !

Désabonnement possible à tout moment conformément à ma politique de confidentialité.

2018-06-25T15:48:10+00:00