• confier son chien à un dog sitter

9 étapes à suivre avant de confier son chien à un dog sitter pour la première fois

Ces dernières années, l’option “dog sitter” pour faire garder son chien le temps des vacances, d’un week-end ou d’un déplacement professionnel a gagné de plus en plus d’adeptes. Alternative aux chenils traditionnels, les dog sitters proposent différents services, allant de l’hébergement à la promenade, en passant par la garde à la journée.

Avec l’essor de l’économie collaborative, ainsi que la technologie, plusieurs plateformes ont vu le jour pour permettre aux dog sitters et aux propriétaires de se contacter. Gudog est l’une d’entre elles. Accessible sous forme d’application et de site internet, elle existe en France depuis 2015.

Pendant toutes ces années, des milliers de chiens ont trouvé “dog sitter à leur coussinet” sur Gudog, ce qui a permis à Deborah, en charge de la communication de la plateforme, de rassembler de nombreuses anecdotes à ce sujet.

Aujourd’hui, elle vient nous livrer quelques conseils pour que le premier séjour de votre chien chez un dog sitter se passe le mieux possible.

1.Chercher le candidat idéal

Chaque chien est différent. Heureusement, il existe également de nombreux types de dog sitters, que ce soit au niveau du caractère, du degré d’activité ou du lieux d’habitation. Un des avantages des plateformes de dog sitting c’est que l’on y trouve des profils très différents (avec des filtres pour faciliter la recherche).

Ils ont tous un dénominateur commun: leur amour des animaux et leur disponibilité. À partir de là, ça va de l’étudiant à l’emploi du temps flexible au retraité disposant de tout son temps libre, en passant par le freelance travaillant à la maison et qui peut donc apporter sa compagnie à un chien esseulé. Il y a également des actifs, qui ont des responsabilités incompatibles avec le bien-être d’un chien durant la semaine, mais qui sont ravis de jouer les nounous le weekend lorsqu’ils ont enfin du temps libre, pour profiter de la présence d’un chien qui leur manque au quotidien.

Certains dog sitters sont sportifs, d’autres plus casaniers. Ils peuvent avoir reçu une formation spécifique (éthologie canine, éducateur, dresseur, assistant vétérinaire…) ou simplement avoir vécu toute leur vie avec des chiens et les connaître par coeur. Toutes ces informations sont disponibles dans le profil de chaque dog sitter, avec des photos illustrant le tout, pour que chaque personne puisse se faire une idée.

On retrouve également les avis d’autres personnes ayant fait appel aux services de ce dog sitter. Cela est très rassurant quand il s’agit de la première fois que l’on utilise ce genre de plateforme.

Enfin, il est possible également de sélectionner le type de logement du dog sitter. Appartement avec ou sans balcon, maison avec ou sans jardin… Cela vous évitera la mauvaise surprise de devoir laisser votre Saint Bernard dans un 20 mètre carrés.

2.Bien communiquer en amont

La communication est une des clefs de la réussite de la garde de chien chez un dog sitter. Souvent les plateformes offrent la possibilité de parler avec les dog sitters par messagerie, sans engagement. Notre conseil est d’en contacter plusieurs et d’échanger un peu avec eux pour voir celui qui nous semblera le plus adapté. C’est une question de disponibilité certes, mais également de “feeling”. Si le courant passe bien par messagerie, c’est un bon présage pour la suite.

Afin que le dog sitter puisse nous dire s’il sera en mesure de prendre soin de notre chien, il faut veiller à lui fournir tous les détails possibles sur ce dernier. Sa taille, son poids, sa race s’il en a une, son caractère, ses petites manies… Ainsi que les dates exactes (séjour concret, promenades régulières…).

Pensez également à demander au dog sitter si d’autres animaux ou de jeunes enfants vivent avec lui. C’est généralement indiqué dans le profil. Cela peut aider si votre chien n’aime pas la présence d’autres chiens, de chats ou a particulièrement besoin de tranquillité.

Une fois que vous avez convenu de tout cela, vous pouvez procéder plus sereinement à la réservation.

3.Avec ou sans autre chien, telle est la question

Ce point que nous avons commencé à traiter dans le paragraphe antérieur,  est particulièrement important. Les dog sitters ayant eux-même un chien à la maison l’indiquent dans leur profil, et pour offrir leurs services sur une plateforme de dog sitting, leur chien doit obligatoirement être sociable.

Ce n’est peut-être pas le cas du vôtre. Il faudra alors vous orienter vers un dog sitter sans chien.

Si votre chien n’a pas encore eu l’occasion de socialiser avec ses congénères mais ne présente pas de problèmes particuliers pour cela, un séjour chez un dog sitter avec un chien est une bonne occasion pour apprendre à connaître ses pairs.

Il faut également tenir en compte la présence de chat ou tout autre animal. Et si votre chien n’en a encore jamais rencontré, nous vous conseillons de lui en présenter un avant, pour éviter les mauvaises surprises. Cela nous amène au point suivant…

4.Organiser une rencontre au préalable

Nous encourageons toujours les gens à organiser une rencontre avant le début du séjour.

Une fois la réservation confirmée sur la plateforme, chacun reçoit les coordonnées de l’autre et il est donc plus simple de s’organiser pour se rencontrer. Si après la première rencontre, le propriétaire ou le dog sitter souhaitent ne pas donner suite à la réservation, il est possible de demander une annulation.

Pour une rencontre idéale nous conseillons d’organiser une longue promenade. Si le dog sitter a lui-même un chien, celui-ci sera également de la partie. Le mieux étant de faire les présentations en terrain neutre. Lors de la promenade, le dog sitter pourra connaître l’énergie du chien, son maître pourra échanger de vive-voix sur ses besoins et ses habitudes. Si le propriétaire le souhaite, en fin de promenade et après s’être assuré que les chiens s’entendent bien, il est possible de réaliser une brève visite du domicile du dog sitter. De cette manière, cet endroit ne sera plus un terrain inconnu pour le chien. Et le fait d’avoir pu voir où son chien sera reçu permettra de rassurer le maître.

5.Commencer par un séjour court

Il nous est arrivé d’avoir des cas de chiens qui n’ont jamais été avec quelqu’un d’autre que leur maître et qui sont placés chez un dog sitter pour la première fois pendant plusieurs semaines. Le dog sitter aura beau faire tout ce qui est en son pouvoir pour que le chien passe un bon séjour, l’expérience sera sûrement assez négative, tant pour le chien comme pour le maître. Ce changement est trop brusque, et la séparation est trop longue.

Le chien pourrait alors souffrir d’anxiété de séparation alors que cela n’avait jamais été le cas auparavant. Il pourrait même penser que son maître l’a abandonné.

C’est pour éviter tout cela que nous conseillons de commencer par une garderie pour la journée, ou un séjour court (maximum un weekend).

Cela permet d’avoir un premier contact, une idée de comment pourrait se dérouler un séjour plus long. Procéder de cette manière aide au bien-être psychologique du chien, mais également à celui du maître.

6.Informer le dog sitter de toutes les habitudes de votre chien

Vous pensez connaître votre chien, et pourtant… Certaines personnes ignorent que leur chien souffre d’anxiété de séparation, puisque quand leur chien est seul, elles ne sont pas là pour voir comment il réagit. Elles sont alors surprises d’apprendre lors d’un premier séjour chez un dog sitter, que dès qu’elles ont passé la porte, leur chien hurle à la mort ou commence à détruire des objets. Ce que ces personnes interprétaient comme “des bêtises” (il redécore le salon en notre absence) est en fait une manifestation de l’anxiété de séparation dont souffre leur compagnon.

Afin que le séjour se déroule le mieux possible, nous vous conseillons de fournir au dog sitter tous les détails sur les habitudes de votre chien. Ses horaires de repas, de promenades, de sommeil… S’il faut faire particulièrement attention à quelque chose en promenade (les vélos, chats, chiens de grande taille…). Les choses autorisées et interdites à la maison: monter sur le canapé, dormir dans la chambre, recevoir une friandise… Ainsi le dog sitter pourra appliquer les mêmes règles chez lui.

N’ayez pas peur d’oublier de dire quelque chose au dog sitter, que ce soit avant, pendant ou après la réservation, vous pouvez le contacter facilement sur la messagerie de la plateforme.

7.Préparer la valise de votre chien

Lorsque vous partez en vacances, vous préparez une valise avec vos affaires pour le séjour ? Il en va de même pour votre chien lorsqu’il va chez son dog sitter ! À continuation nous vous proposons une petite liste avec les éléments indispensables:

  • Le carnet de santé de votre chien (vérifiez qu’il soit à jour pour les vaccins, le déparasitage et les vermifuges)
  • Son panier ou coussin ou couverture pour dormir
  • Son collier ou harnais et une laisse (vérifier qu’ils soient en bon état, il ne faudrait pas que le chien prenne la fuite en tirant fort lors d’une promenade)
  • Sa gamelle et sa nourriture pour toute la durée du séjour (nous recommandons toujours que ce soit le propriétaire qui apporte la nourriture habituelle du chien. Les changements brusques de régime alimentaire peuvent provoquer des troubles digestifs.)
  • Médicaments et ordonnances si traitement en cours
  • Optionnel mais idéal: un message sur le téléphone ou une note sur une feuille en papier résumant ses horaires de repas, sorties et prises de médicaments

8.Rester en contact pendant le séjour

Une photo ou une petite vidéo de la promenade ou la dernière filouterie de votre invité aura le super pouvoir de réconforter son maître. Nous conseillons de donner des nouvelles tous les jours. Il faut trouver le bon rythme pour chaque maître. Certains voudront des détails et des photos réguliers. D’autres seront contents de savoir une fois par jour que leur chien va bien et qu’il ne s’ennuie pas en leur absence.

Pour cela les smartphones sont très pratiques, on les a toujours à portée de main pour faire une photo ou envoyer un message. Les plateformes de dog sitting offrent un chat qui permet de garder le contact facilement.

9.Essayer plusieurs dog sitters, pour s’assurer de trouver le plus adapté

N’ayez pas peur d’être exigeant. Votre chien est un être très important pour vous et il mérite que vous cherchiez le meilleur pour lui. Le dog sitter idéal sera cette personne qui saura vous rassurer complètement et prendre soin de votre chien aussi bien que vous. En général, c’est une question de “feeling” et cela se ressent très vite, une personne qui adore les chiens et sait en prendre soin, cela se voit dans les petits détails. Vous pouvez penser avoir trouvé la perle rare du premier coup.

Mais n’hésitez pas à en essayer d’autres. Il est toujours intéressant de comparer. Chaque dog sitter aura quelque chose de différent à offrir à votre chien. Et n’ayez pas peur de faire des infidélités. Vous êtes toujours à temps de revenir auprès d’un dog sitter qui vous a particulièrement plu.

Petit bonus: les (possibles) bonnes surprises lorsque son chien va chez un dog sitter pour la première fois.

Certes les chiens sont des animaux et ce serait une erreur (que commettent pourtant de nombreuses personnes) de tomber dans l’anthropomorphisme et de leur attribuer des conduites propres aux êtres humains. Pourtant, lorsque l’on laisse son chien pour la première fois chez un dog sitter, on peut avoir de bonnes surprises, de la même manière que lorsque l’on laisse son jeune enfant à l’école, chez les grands-parents ou chez une nourrice. Les mauvaises petites manies (tirer sur la laisse, aboyer compulsivement, faire des bêtises…) peuvent disparaître chez le dog sitter, comme par magie. Vous vous sentirez d’ailleurs un peu bête d’avoir voulu mettre en garde le dog sitter (“attention, mon chien tire sans arrêt sur la laisse en promenade”) alors que votre compagnon se sera porté comme un ange.

Les chiens ont tendance à se comporter différemment loin de leur maître. Et il est toujours très drôle d’avoir le retour d’un dog sitter, qui nous raconte ce que fait notre fidèle compagnon “dans notre dos”.

En résumé: si vous n’avez pas encore fait l’expérience de confier votre chien à un dog sitter lorsque vous devez vous absenter, nous ne pouvons que vous le recommander !

Suivez OuafMag par e-mail : découvrez les nouveaux articles du blog et l'actu du site dans la newsletter.

2019-02-04T07:50:58+00:00