apprendre-la-museliere-a-son-chienPour apprendre la muselière à son chien (ici, la muselière à grille), il faut d’abord essayer de s’éloigner des préjugés et idées reçues du « chien méchant ». Le meilleur apprentissage, le plus facile et le plus efficace, est ludique !

Ne considérez pas la muselière comme un accessoire honteux car c’est un atout pour rendre votre chien plus sociable.

Voici les étapes pour apprendre la muselière à son chien sans prendre le risque qu’il la déteste.

1- Banaliser

Pour apprendre la muselière à son chien, il faut parfois partir de « très bas ». Ainsi, la première étape nécessaire peut-être d’habituer le chien à voir la muselière faire partie de son environnement quotidien. Commencez par la trimbaler dans la main avec vous à travers la maison, pendant une heure ou deux. Prenez-la dès que vous allez quelque part, même aux toilettes. C’est très sérieux : votre chien passe une partie de son temps à vous observer et ce que vous faites de plus anodin dans la vie de tous les jours peut servir à associer facilement un objet possiblement effrayant/désagréable à la banalité la plus totale. Vous banalisez la muselière.

Parlez à votre chien sur une intonation enjouée s’il vient la renifler. Mais n’essayez surtout pas de la lui faire renifler. S’il ne vient pas, tant pis. Vouloir le caresser peut le faire reculer. S’il est détendu, vous pouvez peut-être le caresser sinon, contentez-vous de lui parler. Certains chiens pour lesquels la muselière est/est devenue banale, peuvent sans difficulté prendre la friandise que vous leur tendez lorsqu’ils viennent renifler la muselière. Ne faites rien qui pourrait provoquer un mouvement de recul. Continuez à vaquer à vos occupations. Asseyez-vous dans le salon, toujours avec la muselière dans la main. Si votre chien vient la renifler : voyez ce qu’il est possible de faire à ce stade, quelques mots gentils, une friandise, une caresse ? A vous de voir.

Laissez traîner la muselière bien en vue mais hors de portée de votre chien pendant le reste du temps. Pensez à la prendre pour aller donner une friandise à votre chien de temps en temps quand il est bien calme, si c’est possible. Et à chaque fois que vous voulez le caresser, s’il n’est pas réactif, veillez à prendre la muselière dans l’autre main.

Si, à la fin de la journée, la muselière ne fait aucunement réagir votre chien (vous auriez un torchon ou un stylo dans la main, ce serait pareil), alors vous pouvez passer à l’étape suivante. Notez que selon les chiens, cette journée peut être quelques heures, ou plusieurs journées. Il faut prendre tout votre temps.

Vous ne décidez pas quand passer au niveau au-dessus : c’est selon les réactions de votre chien que vous progressez.

2- S’amuser

Collez de la vache qui rit au fond (selon les muselières, du fromage moins mou mais pas trop dur non plus, type morbier, fait bien l’affaire !) et laissez votre chien y mettre la tête dedans pour se régaler. Vous collez le fromage, vous prenez la muselière dans les mains mais vous ne faites aucun mouvement. C’est votre chien qui doit avancer la tête. Répétez trois à cinq fois en vous amusant car c’est un jeu.

Ne l’oubliez pas même si vous vivez une situation difficile : si votre chien ne trouve pas la muselière amusante, il va la trouver pénible et vous ne parviendrez pas à régler vos problèmes car cela s’ajoutera au malaise qui génère l’agression.

Quand il paraît vraiment s’amuser à plonger la tête dans la muselière, répétez encore trois à cinq fois en plaçant les attaches derrière son cou pendant qu’il se régale mais n’attachez PAS la muselière. Laissez-le encore ressortir la tête quand il a fini de décoller tout le fromage. Parfois, il faut simplement commencer par manipuler les attaches de la muselière sans les relever. Si vous allez trop vite, certains chiens deviennent méfiants.

Vous vous êtes bien amusés tous les deux et votre chien est complètement détendu : vous pouvez attacher la muselière à la prochaine série de répétitions (entraînez-vous avant et sans sa présence pour l’attacher rapidement et facilement si nécessaire) et sachez que parfois, il faut rejouer deux ou trois fois en relevant les attaches avant de pouvoir vraiment attacher la muselière.

3- Habituer

Continuez à vous amuser avec votre chien muselé : donnez-lui encore un petit bout de fromage à travers la grille de la muselière. Laissez votre chien porter la muselière juste une petite minute en attirant son attention : contentez-vous de retenir son attention avec le fromage s’il vous paraît tendu sinon, pouvez-vous faire un assis/donne la patte ou autre chose de facile ? A vous de voir. Enlevez la muselière, ce n’est qu’un premier essai et récompensez votre chien en le félicitant d’avoir été si brave.

Recommencez quelques heures plus tard ou le lendemain. Changez de fromage ou confectionnez des boulettes de viande qui vont se coincer sur la grille si votre chien se montre méfiant et prenez le temps de jouer à nouveau comme au début si c’est nécessaire. Faites un peu moins de répétitions à chaque étape. Laissez la muselière un peu plus longtemps.

Répétez jusqu’à pouvoir mettre la muselière directement quand vous la lui tendez – ne forcez jamais, l’idéal est qu’il avance la tête en premier – et la laisser plus longtemps, par exemple 20 minutes le temps d’une promenade. Faites en sorte qu’il se passe des événements sympas pendant le port de la muselière les premières fois. Caressez votre chien, parlez-lui, récompensez-le.

De cette façon, apprendre la muselière à son chien n’est pas un supplice pour lui ni un calvaire pour vous !