• age chiot propre

A quel âge un chiot doit-il être propre ?

Il n’y a pas d’âge précis pour qu’un chiot soit propre mais si la question vous préoccupe, lisez la suite !

Éponger, ramasser et nettoyer est normal

Nous, les humains, nous voulons des chiots propres le plus vite possible. Ramasser des pipis et des cacas chez-soi, personne n’aime ça !

Nous prenons notre mal en patience, sachant que les incidents arrivent avec des chiots qui ne se retiennent pas bien. C’est normal ; ça fait partie de l’aventure. Vous faites entrer un chiot dans votre vie, vous savez qu’il va falloir ramasser et nettoyer de temps en temps, au début – bon… certains d’entre nous sortent plus souvent le seau et la serpillière que d’autres…

Quand cela dure trop longtemps, selon les personnes, on peut commencer à s’impatienter, à s’inquiéter, à culpabiliser… bref, ça ne va plus.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’au-delà de l’âge, il y a de nombreux autres paramètres qui permettent de se dire « il y a un problème » ou pas.

Outre le fait qu’un chiot de 3 mois se retient, en général, 3 ou 4 heures, donc un petit peu plus qu’un chiot de 2 mois, l’âge à lui seul ne permet pas d’affirmer que quelque chose ne va pas quand un chiot n’est pas propre « assez vite ».

L’âge n’est pas tout ce qui compte

L’apprentissage de la propreté chez un chiot, ce n’est pas du tout comme nos bébés à nous. Pour les enfants, c’est vers 2 ans. Il y a des enfants propres un peu plus tôt, un peu plus tard… mais c’est vers 2 ans. Pour les chiots c’est très, très variable. Il n’y a pas d’âge.

On ne peut pas dire que c’est vers x mois.

Il y a des chiots propres à 3 mois (12 semaines). C’est possible. Ce n’est pas une règle. Ce n’est pas une norme. Ce n’est pas une référence. C’est juste possible.

C’est même possible un petit peu avant, avec certains chiots.

Il y a des chiots propres vers 4 ou 5 ou 6 mois. Et même vers 7, 8, 9 ou 10 mois… Passé l’âge de 4 ou 5 mois, on se dit généralement qu’il y a un problème si les incidents à l’intérieur sont trop fréquents. Mais cela ne dépend pas d’un chiffre. C’est en lien avec une combinaison de paramètres et ceux-ci peuvent être nombreux.

Selon moi, voici les plus importants :

  • d’où vient le chiot et qu’est-ce qu’il a appris là-bas (qu’est-ce qu’on lui a fait faire ou qu’est-ce qu’on lui a laissé faire…) ;
  • quelle est votre disponibilité pour sortir votre chiot le plus souvent possible (quitte à le sortir « pour rien ») – une disponibilité à temps plein pendant quelques semaines (mais parfois une ou deux semaines suffisent) permet simplement d’éviter un maximum d’incidents à l’intérieur + de multiplier les opportunités de voir le chiot se soulager dehors (et de renforcer ça avec des récompenses !) ;
  • où vit le chiot, où dort-il, où mange t-il, où sort-il… parmi d’autres questions importantes à élucider quand la propreté semble tarder à venir ;
  • que mange le chiot, quand/à quelle fréquence, quelle quantité…

Suivez OuafMag par e-mail : découvrez les nouveaux articles du blog et l'actu du site dans la newsletter.

Il n’y a pas d’ordre particulier en termes d’importance pour cette liste. Il y a souvent d’autres détails à prendre en compte. Et je pense que pour pouvoir se dire il y a un problème ou pas, les paramètres les plus importants des plus importants, en général, sont les suivants :

  • à quel âge le chiot a commencé (dans les bonnes conditions) à apprendre à faire ses besoins à l’extérieur (chez l’éleveur)
  • à quel point vous vous investissez dans l’apprentissage

Attention, cela ne veut pas dire que s’il y a un problème c’est forcément de la faute de l’éleveur ! Ou c’est forcément de votre faute ! Nous venons de voir qu’il y a pas mal de « détails » importants à prendre en compte. On va dire qu’assez souvent, l’âge auquel un chiot est propre dépend du travail que vous faites avec lui et de ce qui a été initié avant qu’il ne vienne vivre chez-vous (un chiot qui n’a pas de problème de santé, je précise) mais il arrive qu’il y ait des « fausses notes » et ça ne va pas aussi vite qu’on l’a espéré.

Pour vous dire à quel point c’est plus compliqué qu’une simple histoire d’âge, on peut parler des espoirs et attentes des uns et des autres mais aussi de la perception de la propreté par les personnes.

Par exemple, des gens sont plus patients ou moins dérangés par les incidents et cela peut ralentir l’apprentissage. Le propriétaire d’un chiot se dit « ce n’est pas grave, je ramasserai ce qu’il y aura à ramasser demain matin » au lieu de se lever 1 heure plus tôt ce qui aurait peut-être pu permettre à son chiot un nouveau succès à l’extérieur – ni sales, ni paresseux, ce sont juste des gens qui craignent moins de nettoyer de temps en temps, comme le dimanche matin).

Il y a aussi des gens qui se démènent… ils sont vraiment « à fond » pendant un mois 🙂 (le premier mois) et il y a encore trop d’incidents par rapport aux efforts qu’ils peuvent fournir. Ils se découragent ou s’inquiètent, alors qu’ils sont sur la bonne voie : le chiot n’est juste pas encore tout à fait physiquement apte à se retenir pendant le nombre d’heures qui convient à l’humain.

Suivez OuafMag par e-mail : découvrez les nouveaux articles du blog et l'actu du site dans la newsletter.

Quelques repères très généraux sur l’âge auquel un chiot doit être propre

Pouvoir sortir son chiot âgé de 8 à 12 semaines toutes les 2 heures c’est gé-nial ; faites-le si vous pouvez.

A partir de 12 semaines (3 mois), vous pouvez généralement sortir un chiot toutes les 3 ou 4 heures si vous voulez éviter un maximum d’incidents, puis vers l’âge de 16 semaines (4 mois), toujours d’une façon générale, sortir toutes les 5 heures n’est pas déraisonnable.

Et globalement vers 8/9 mois, les chiots/jeunes chiens se retiennent comme des chiens adultes c’est-à-dire 7/8 heures. Ceci dans les grandes lignes, sans tenir compte de tous les facteurs importants et juste pour vous donner quelques repères ; donc je pèse et soupèse mes mots – c’est variable selon chaque individu.

On peut mentionner d’autres facteurs qui peuvent influencer l’apprentissage :

  • Il y a des chiens qui vont plus volontiers éliminer dehors que dedans. Maintenant, dans quelles proportions cela dépend de la race, du spécimen et/ou ce qu’il a vécu avant d’arriver chez-vous et ce qu’il vit aujourd’hui ? Allez savoir…
  • Il y a des chiens qui se retiennent moins bien que d’autres : quand on a une petite vessie, on a besoin de la vider plus souvent que quand on a une plus grosse vessie. C’est sûr, mais la différence n’est pas très significative et vu tous les facteurs qui peuvent influencer, vous comprendrez que dire qu’un chien de race x est propre à x mois est trop catégorique (et dire qu’un chien de race x apprend difficilement la propreté est trop catégorique également).

Il y a des possibilités trop souvent transformées en généralités.

La plupart des gens font de leur mieux et la plupart des chiens peuvent apprendre.

Mais parfois, ça ne colle pas : il s’agit fréquemment d’ajuster quelques détails. Ça vient, le plus souvent, du chien-et-vous ; c’est une dynamique. C’est-à-dire que vous et ce chien-là, vous n’arrivez pas à vous « caler » sur le bon timing (qui n’est pas qu’une histoire d’horaires de sorties… car il faut tenir compte également des repas, des activités, entre autres choses).

Vous n’aurez jamais exactement le même problème de propreté que quelqu’un d’autre

Il y a vraiment une très importante diversité de situations. A priori, vous avez l’impression d’avoir le même problème que « tout le monde ». En réalité, c’est votre histoire à votre chiot et à vous et c’est vraiment une histoire unique.

C’est pourquoi :

  • vous baser sur les chiens des autres parce que c’est la même race n’est pas un bon repère
  • ce qui paraît anormal avec certains chiots peut s’avérer finalement normal (parce qu’un ou plusieurs détails ne vont pas)
  • même si une cage ou un parc à chiot (à condition d’être correctement utilisé) aide souvent, parfois ce n’est pas adapté au problème, ou pas nécessaire
  • il n’y a pas d’âge défini auquel un chiot doit être propre !

Suivez OuafMag par e-mail : découvrez les nouveaux articles du blog et l'actu du site dans la newsletter.

2018-12-03T10:50:19+00:00